jeudi 23 janvier 2020

Iboga - Christian Blanchard


Thriller
Editions Belfond
Parution :2018
299 pages


28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d'arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la " Louisette ".
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d'honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.
Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.
Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir...

Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l'avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.



Que celui qui n'a pas entendu parler de ce livre, lève la main ! Quand les réseaux sociaux se sont retrouvés envahis par ce livre, je ne m'y suis pas intéressée et puis lors d'une occasion j'ai pu me le procurer alors j'ai décidé de découvrir l'histoire d'Iboga ou plutôt de Jefferson Petitbois, ce personnage condamné à mort

Une plongée entraînante dans les méandres de la psychologie humaine dans ce qu'elle a de plus profond et sombre. On ne ressort pas indemne de ce récit, poussé dans ses retranchements Jefferson nous livre ses pensées les plus noires, pas de détails superflus, ou d'hémoglobine qui nous asperge mais plutôt de longs questionnements sur ce qui l'a poussé à enlever des vies à un si jeune âge. Un début dans la vie chaotique, un parcours atypique, une mauvaise rencontre, en bref une succession d’événements qui l'a entraînée dans une chute sans fin et presque mortelle. 

Lors de sa rencontre avec Max, Jefferson nous parle d'Iboga, pendant un long moment  je me suis posée la question, tout en ayant une petite idée sur le sujet de ce que cela pouvait être. L'Iboga est une plante utilisée en médecine traditionnelle africaine, elle provoque des hallucinations, chacun peut donc en tirer les conclusions qu'il veut sur son récit qui devient alors complexe à cerner, c'est ce que j'ai le plus aimé.

Un livre passionnant, tellement triste mais beau. Quasiment lu d'une traite, j'ai tout de suite accroché au personnage principal tombé en enfer. L'auteur nous décrit l'enfer carcéral et la solitude comme jamais je ne les avais lus auparavant, la déchéance de l'être humain façonné par une vie malheureuse, c'est pesant, sombre mais très réussi !

samedi 18 janvier 2020

Fonteclose - Le trésor de Charette - Vanessa Pontet


Historique - Jeunesse - Fantastique
Editions Slalom
Parution :2019
302 pages


Au XXIe siècle, Fonteclose, le manoir du Général Charette, est racheté par un couple de restaurateurs parisiens et leurs enfants. Mais la demeure est déjà " habitée ".

Depuis la Révolution française et la révolte des Vendéens, le Comte Erwan de Parenssay et sa famille sont prisonniers du domaine. Trois siècles pendant lesquels ils ont veillé sur le trésor de Charette, le plus célèbre de Vendée. Des caisses d'or que beaucoup cherchent encore.



Difficile de résister à cette magnifique couverture illustrée par Anne-Lise Nalin et au résumé prometteur, avec en prime la découverte d'une nouvelle auteure et d'une nouvelle maison d'éditons : je dis OUI!

C'est parti pour une croisée entre plusieurs genres littéraires : jeunesse, fantastique, historique, en bref un sacré combo gagnant dont on ne peut que ressortir ravi et c'est mon cas. Ça commence par le déménagement banal d'une famille dans un manoir peuplé de fantômes prêts à en découdre et d'un mystère qui nous met sur le chemin d'une véritable chasse au trésor, alléchant, n'est-ce pas?

Les personnages de ce roman sont pour la plupart atypiques, effectivement lorsque deux périodes se confrontent c'est plutôt comique surtout quand l'avancée technologique se retrouve au coeur du problème. Parce que oui, comment faire peur aux vivants quand les ondes de la wi-fi, de la tv ... vous rendent visibles? Les éternels se retrouvent démunis devant cette famille de vivants qui n'est pas prête à lever le camp et en même temps, pourquoi chasser les vivants quand ils pourraient être la solution à tous les problèmes? C'est ainsi que les deux familles vont cohabiter en essayant de trouver un terrain d'entente.

Une belle aventure Vendéenne au passé enrichissant et passionnant, inspirée d'une histoire vraie, Vanessa Pontet nous entraîne  sur le chemin du Roi de Vendée : le général François Athanase Charette de la Contrie ayant  combattu les Républicains après la Révolution Française. Selon la  légende, le trésor du général fût débarqué en plein guerre de Vendée sur la côte de Saint-Jean de Monts, celui-ci aurait ordonné de jeter un coffre d'or dans un des puits de charbonniers, depuis le mystère reste entier. 

Un périple addictif de qualité à ne pas louper! 


jeudi 16 janvier 2020

L'infirmière d'Hitler - Mandy Robotham



1944, en Allemagne. Anke est sortie des camps pour être infirmière dans l'un des cercles les plus proches d'Hitler. Partagée entre son devoir et sa haine des nazis, elle doit vivre avec la peur de voir sa famille mourir si elle refuse de collaborer. Sa rencontre avec un autre employé bouleverse sa vie.


Coup de coeur pour la couverture de ce sublime livre à couper le souffle. Roman dont on entend très peu parler sur les réseaux sociaux, dès que je l'ai vu, j'ai sauté sur l'occasion, j'adore découvrir des titres qui ne sont pas mis en avant, cela change des livres que l'on voit passer en boucle et qui en cachent bien d'autres.

Plongée historique au cœur de la seconde guerre mondiale dans l'enfer des camps de concentration, Anke le personnage principal officie comme sage-femme au sein du camp d’Auschwitz. Elle aide les femmes à mettre au monde leurs enfants, prodigue des soins, transmets son savoir mais un jour on lui annonce qu'elle est transférée à l'extérieur du camp. D'abord paniquée à l'idée de ce départ, elle se retrouve stupéfaite lorsqu'elle découvre qu'elle est transférée pour devenir la sage-femme d' Eva Braun.

Le transfert entre le camp et la maison dans laquelle Anke est affectée est difficile et source d'angoisse, elle sait que le moindre faux pas peut lui être fatal et en même temps elle doit se rétablir afin que personne ne sache d'où elle sort. Malgré tout une nouvelle vie s'offre à elle, elle n'est pas totalement libre, a un nombre de conditions à honorer pour ne pas subir de représailles mais les circonstances mettent sur son chemin une occasion de reprendre goût à la vie et d'en découvrir d'avantage sur cet enfant à venir qui ne fait pas l'unanimité...

A travers le personnage d'Anke, l'auteure transmet avec passion son métier de sage-femme, mieux encore elle a su s'adapter à un contexte historique critique tout en  y insufflant de la vie et un vent d'espoir. Mandy Robotham décrit les conditions de vie déplorables des femmes dans les camps, l'horreur vécue, l'inhumanité, les nouveaux nés arrachés à leurs mères, l'impuissance devant toute cette injustice. Ce roman très proche des faits historiques connus nous fait découvrir l'envers de la vie des hauts dignitaires nazis et leurs secrets, Eva Braun et sa solitude... Seul bémol, le titre du livre est trompeur, je ne sais pas vraiment pourquoi il a été traduit de cette manière.