samedi 14 septembre 2019

La Police des fleurs, des arbres et des forêts - Romain Puértolas


Roman polar-contemporain
Editions Albin Michel
Parution :2019
344 pages


Durant la canicule de 1961, un officier de policier est envoyé en mission dans un petit village reculé. Il doit enquêter sur la mort de Joël, un adolescent de 16 ans dont le corps a été retrouvé découpé en morceaux dans une usine à confiture. Ses investigations sont mises à mal quand il découvre que la victime a été enterrée après qu'une autopsie ait été réalisée par le vétérinaire.


Comme beaucoup de monde, j'ai découvert cet auteur avec le fakir et puis la découverte de cet auteur m'a tellement plu que j'ai poursuivis avec ses autres titres notamment avec Re-vive l'empereur qui avait été un gros coup de cœur. C'est avec grand plaisir que j'ai accepté de découvrir ce nouvel opus tout aussi fantasque que les précédents, prévu en librairie le 2 octobre prochain.

Un officier de police est envoyé dans un village nommé P, tout droit venu de la ville, le voilà complètement dépaysé par le comportement et les habitudes des campagnards qui ne s'embêtent pas à suivre les procédures et encore moins à respecter la loi. C'est ainsi que le vétérinaire du village va s'occuper de l'autopsie de la jeune victime, découverte découpée en morceaux et éparpillée dans les sacs des Galeries Lafayettes.

Quel plaisir de retrouver la plume de Romain Puértolas, c'est un peu comme la madeleine de proust, un bonbon que l'on prend le temps de savourer parce qu'il est tellement bon... C'est tellement bon de se retrouver dans un contexte totalement abracadabrant mais que l'on peut quand même facilement reconnaître lorsque l'on vient de la campagne. J'ai adoré ce jeune inspecteur complètement paumé au milieu de cet environnement inconnu si bien décrit,  avec des odeurs que l'on peut sentir rien qu'en lisant, la façon qu'ont les villageois de se prénommer en mettant toujours "le" devant le prénom, bref, une ambiance à "la soupe aux choux" avec une enquête en plus!

L'originalité de ce roman, c'est qu'il est construit sur des échanges épistolaires entre l'inspecteur et la procureure de la République en charge de l'affaire qui secoue le village, nous avons donc des annexes, des enregistrements d'auditions mais aussi plusieurs types de lettres en plus de celles de l'inspecteur et de la procureure au fil du roman.

J'ai tellement rigolé en fermant ce livre, car si j'ai suivi de près cette enquête atypique, je n'ai rien vu arriver, persuadée que finalement à part des personnages loufoques, une enquêtes tirée par les cheveux et un hommage de l'auteur à son enfance passé à la campagne (ce qui est déjà pas mal dit comme ça), il n'y avait pas vraiment de surprises. Pour moi, cette histoire est un beau clin d’œil à la condition animale!

Félicitations Romain Puértolas, non seulement j'adhère +++ mais en plus je recommande à 1000% !


"Disons que je suis toujours un peu révolté lorsque j'entends quelqu'un s'exclamer "Hitler était inhumain!", alors que ce qu'il a fait, sans l'approuver cela va sans dire, est, au contraire très humain. Incontestablement humain même ! Vous connaissez beaucoup d'animaux vous, qui construiraient des camps de concentration pour y exterminer d'autres animaux à cause de leur couleur de peau ou leur religion?"

La police des fleurs, des arbres et des forêts par Puértolas

dimanche 1 septembre 2019

Le bal des folles - Victoria Mas


Roman historique
Editions Albin Michel
Parution :2019
256 pages


Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève.


Je ne suis pas particulièrement attirée par la rentrée littéraire, mais il faut avouer que certaines pépites se repèrent de loin. Un roman historique tiré de faits réels et qui plus est en milieu psychiatrique, il n'en fallait pas plus, j'ai succombé à la tentation au premier regard, c'est beau non? :p

Au 19 ème siècle, le bal des folles était un bal célèbre de l'hospice de la Salpêtrière à Paris dans lequel de nombreuses personnalités s'y retrouvaient. Le service des maladies nerveuses, les hystériques, les épileptiques et même des femmes internées pour des raisons aussi idiotes qu'absurdes était ouvert le jour de la Mi-Carême afin que les pensionnaires soient vues de tous. Les sujets du professeur Charcot célèbre neurologue étaient ainsi mis sur le devant de la scène afin d'admirer son travail...


L'auteure dresse le portrait de 3 femmes Louise, Geneviève et Eugénie, 3 femmes que tout oppose mais qui finalement vont se rejoindre par leurs histoires. Louise est une internée connue pour ses crises, elle est d'ailleurs souvent le sujet du Professeur Charcot lors des cours sur l'hystérie et l'hypnose, Geneviève est l'infirmière en chef passionnée par son travail, elle adule le Professeur Charcot jusqu'à sa rencontre avec Eugénie, une nouvelle pensionnaire qui va lui faire revoir son métier d'une autre manière, après tant d'années à exercer et à admirer les professionnels, est-il toujours possible de garder l'esprit clair?

Une excellente lecture qui dénonce la condition féminine à cette période mais aussi la psychiatrie et ses méthodes complètement aberrantes. Les femmes se retrouvent internées pour n'importe quelle raison, de la veuve trop éplorée au goût de sa belle-mère, à la prostitué, en passant par tout un tas de raisons toutes plus abracadabrantes, la Salpêtrière est le lieu de tous les maux et surtout le lieu des âmes que l'on ne veut pas entendre.  L'ambiance malsaine, sombre du bâtiment est très bien retranscrite par Victoria Mas, nous assistons à ce qu'il s'y passe, impuissants, avec des frissons car tout simplement cette vue d'ensemble fait froid dans le dos lorsque l'on sait que les faits sont en partie réels et que tout ceci a existé pendant plusieurs décennies, siècles avant que les mentalités n'évoluent.


J'ai apprécié découvrir une autre facette de l'hôpital de la Salpêtrière et ce contexte historique n'ayant pas que des mauvais côtés notamment grâce au Professeur Charcot qui a réussi à démontrer ce qu'était l'hystérie à travers différents travaux, cours et expérimentations sous hypnose, il est bon d'apprendre et comprendre comment la médecine a évolué et grâce à qui.

Au final l'auteur nous offre un roman historique riche et dense, très bien documenté qui nous fait passer par un panel d'émotions. Les personnages eux nous apportent un goût apaisant de solidarité et d'humanité, dans un contexte aussi dur, c'est carrément la cerise sur le gâteau !