lundi 26 août 2019

Madame Einstein - Marie Benedict


Historique
Editions 10/18
Parution :2019
380 pages


Zurich, 1886. Mileva Maric quitte sa Serbie natale et décide de braver la misogynie de l'époque pour vivre sa passion de la science. À l'Institut polytechnique, cette étrangère affublée d'une jambe boiteuse, seule femme de sa promotion, est méprisée par tous ses camarades. Tous, sauf un étudiant juif farfelu, aux cheveux ébouriffés, stigmatisé par sa religion. C'est Albert Einstein. Les deux parias tombent aussitôt amoureux. Et élaborent ensemble leur pensée scientifique. Mais y a-t-il de la place pour deux génies dans un même couple ? 


C'est d'abord la couverture qui m'a tapée dans l'oeil et bien sûr le fait que ce livre rende hommage à une femme de l'ombre : Milena Maric, la première femme de Albert Einstein.

Milena Maric avait tout pour elle malgré sa claudication qui était source de raillerie durant ses jeunes années. Dotée d'un potentiel intellectuel évident son père l'a poussé vers le chemin de la réussite notamment en l'encourageant à faire de longues études dans les meilleures écoles, c'est d'ailleurs sur les bancs de l'institut polytechnique de Zurich qu'elle rencontre Albert Einstein

Leur histoire débute par une amitié mais va très vite se transformer en une relation amoureuse malgré les réticences de leurs familles respectives. En effet, il était convenu que Milena suive assidûment ses études mais le destin va se mettre au travers son chemin, elle tombera enceinte avant de passer son diplôme. Milena repart chez ses parent pour s'éloigner de Zurich et s'occuper de leur fille, Albert lui continue son chemin sans vraiment se rendre compte de la situation et va même jusqu'à demander à Milena de revenir car il a besoin de sa femme sans conviée leur fille qui malheureusement sera emportée par la maladie quelques mois après.

Marie Bénédict dresse le portrait d'une femme de l'ombre qui a vu son destin sacrifié au détriment de celui de son mari, Albert Einstein. La condition des femmes à cette période est difficile, en général leur rôle est d'être aux petits soins pour leur mari et de s'occuper des enfants. C'est ce que va faire Milena malgré la carrière vers laquelle elle se destinait, son quotidien s'assombrit de plus en plus et elle se retrouve dans une vie de mère au foyer. Elle s'occupe de ses 2 enfants, prend soin de la maison, soutient Albert dans ses recherches et va même jusqu'à l'accompagner dans certains travaux en apportant son savoir, tout ça encore et toujours dans l'ombre...

Au final, malgré un potentiel intellectuel élevé, Milena s'est retrouvée piégée au sein de ce couple dans lequel il n'y avait de place que pour un génie et à dû subir les absences mais aussi les humiliations de ce mari prêt à tout pour être reconnu quitte à reléguer sa famille au second plan. Malgré l'époque et le peu de place qu'avaient les femmes, Mileva a tout même su prendre la parole, tenir tête à Albert et à mis un terme à cette histoire qui avec le temps n'en était plus une. En 1919, Milena et Albert Einstein divorce, Milena part avec les enfants en exigeant de recevoir une partie de la somme d'argent du prix Nobel pour le travail qu'elle a fourni dans l'ombre mais aussi pour élever ses 2 enfants avant de tomber dans l'oubli. Albert Einstein quant à lui, s'est remarié avec .... sa cousine, rien que ça!

A noter que la perte (mort ou adoption?) de Liserl, la fille aînée du couple a été une véritable tragédie dans la vie de Milena dont elle ne s'est jamais remise, l'auteure fait énormément référence à elle dans le récit.



samedi 17 août 2019

Matilda - Roald Dahl


Jeunesse/fantastique
Editions Gallimard Jeunesse
Parution :2019
263 pages


A l'âge de cinq ans, Matilda sait lire et a dévoré tous les classiques de la littérature. Pourtant, son existence est loin d'être facile, entre une mère indifférente, abrutie par la télévision et un père d'une franche malhonnêteté. Sans oublier Mlle Legourdin, la directrice de l'école, personnage redoutable qui voue à tous les enfants une haine implacable.


Cette année Matilda fête ses 30 ans, et moi aussi. Alors quand je suis passée devant cette édition collector, je l'ai tout de suite embarquée. Comme beaucoup de personnes de mon âge, j'ai découvert Matilda en primaire, je l'ai tellement aimée que mes parents m'en avaient offert un exemplaire pour Noël. Cette relecture fut un véritable plaisir, Matilda est à Roald Dahl tout comme la madeleine est à Marcel Proust, c'est délicieusement bon !

Quel plaisir de retrouver Matilda, cette petite fille ayant une soif de connaissances inépuisable et qui ne ressemble à aucune autre.  Mais quel plaisir également de retrouver l'ensemble des personnages bons ou mauvais, tous apportent quelque chose d'unique qui rend cette histoire si distrayante et passionnante.


L'univers de Matilda est singulier et extraordinaire, malgré le côté comique qui peut ressortir de certains passages, Roald Dahl fait passer des messages notamment en opposant les adultes aux enfants, la majorité des enfants rencontrés dans ce roman sont loin d'être des terreurs ce qui n'est pas le cas des adultes, les parents Verdebois et Mlle Legourdin, escroquerie, violence, incivilité ont un sacré palmarès à leur actif.

21 ans après la première lecture, rien n'a changé, Matilda fait partie des livres qui m'ont fait aimer la lecture, la magie de Roald Dahl a fonctionné, en inventant une petite fille passionnée par les livres, il a passionné des milliers d'enfants et en passionne encore, Matilda traverse les générations. Un retour en enfance réussi !

Petit plus de cette magnifique édition, Quentin Blake a imaginé ce qu'est devenue Matilda à travers un dépliant proposant plusieurs métiers, à chacun son imagination! 



samedi 10 août 2019

5 livres abordant l'homosexualité



{5 pépites} 
5 livres abordant l'homosexualité de façon différente, pays, cultures, époques ou même genre littéraire. De Téhéran aux Etats-unis en passant par la France et l'Angleterre, de la première guerre mondiale à la seconde jusqu'à nos jours, 5 livres que je garde précieusement car ils apportent tous à leur manière une réflexion, une ouverture d'esprit, c'est à cela qu'on reconnaît un bon livre, pas vrai ?


Le secret de Tristan Sadler - John BOYNE
Résultat de recherche d'images pour "le secret de john boyne"1919. Dans une Angleterre qui se remet à peine du traumatisme de la Première Guerre mondiale, Tristan Sadler, 21 ans, fait le trajet de Londres à Norwich pour remettre des lettres à Marian Bancroft – celles que la jeune femme avait envoyées à son frère Will alors qu’il était sur le front.Tristan et Will étaient proches. Au fil des batailles et des drames qu’ils ont connus dans les tranchées, les deux hommes ont beaucoup partagé. Mais Will, pour s’être rebellé contre l’autorité, a été passé par les armes.Pour tous, il fait désormais figure de lâche. Tristan, revenu vivant, passe au contraire pour un héros. Mais il a un lourd secret, un remords qui le ronge. "Entre secret, amitié, trahison, amour et injustice, l'auteur nous livre un roman poignant et sans concession dans lequel l'atmosphère oppressante de la première guerre mondiale se fait ressentir et où le traumatisme des soldats rescapés nous est conté."
Résultat de recherche d'images pour "ligne séparation texte"
Libre d'aimer - Olivier MERLE 
Résultat de recherche d'images pour "libre d'aimer"Juillet 1942. Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive. Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée qu’elle, qui fume de longues cigarettes à la terrasse d’un café. Esther ne le sait pas encore mais sa rencontre prochaine avec Thérèse Dorval, l’épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Allemands, va bouleverser sa vie. "Libre d'aimer porte bien son titre, tout au long du roman il est vraiment question de liberté, d'amour, de choix draconiens devant l'interdit. Nous découvrons 2 femmes attachantes qui osent affronter l'adversité pour mener la vie qu'elles désirent. 464 pages d'espérance, de petits moments volés, de découvertes, de premières expériences, c'est entraînant, addictif, ça respire l'amour, c'est un hymne à la vie et à la résistance ! "
Résultat de recherche d'images pour "ligne séparation texte"

Mémoire d'elle - T. GREENWOOD
Résultat de recherche d'images pour "MEMOIRE DELLES"
Massachussetts, années 1960. Billie et Eva élèvent leurs enfants dans la modeste zone résidentielle de Hollyville. Ces mères au foyer ont du mal à se contenter du petit bonheur sur mesure et des joies domestiques que la vie leur réserve. Malmenées par leurs maris, elles se soutiennent pour faire face à l'adversité, et l'amitié qui les unit ne tarde pas à se changer en amour. Mais comment vivre au grand jour une relation que la société condamne avec une telle virulence? Elles rêvent d'une évasion près du lac où elles se sont avoué leur amour, mais le destin les attend au tournant. "Ce livre nous plonge dans une superbe histoire d'amour entre deux femmes aussi fascinante que bouleversante puisque leur histoire se déroule dans les années 60 dans une société Américaine fermée d'esprit où l'homosexualité n'a tout simplement pas sa place."
 Résultat de recherche d'images pour "ligne séparation texte"
On ne choisit pas qui on aime - Marie-Clémence Bordet-Nicaise
Résultat de recherche d'images pour "on ne choisit pas qui on aime"Issue d’une famille bourgeoise et catholique, Marie-Clémence avait une vie toute tracée. À 21 ans, elle était en couple avec un garçon charmant que ses parents appréciaient, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Jusqu’au jour où Aurore, une collègue de travail, est entrée dans sa vie, pour ne plus en sortir. En quelques mois, Marie-Clémence se sépare de son fiancé, s’installe avec Aurore et commence à construire une vie heureuse et épanouie. Dès lors, elle décide de l’annoncer à sa famille et à ses proches, chez qui les réactions sont diverses. Son histoire d’amour a bouleversé, au cours des années, son rapport à sa famille, à son milieu social, à la société, à la religion et à ses rêves de petite fille. " On ne choisit pas qui on aime, c'est à la fois tellement simple et en même temps si compliqué, l'auteure nous parle du chemin qu'elle a dû faire pour être acceptée comme elle est, principalement par sa famille chrétienne pratiquante. C'est un témoignage courageux, lumineux et plein d'espoir, dans lequel bon nombre de personnes LGBT se reconnaîtront. Si aimer est tout simplement naturel, alors il n'est pas acceptable de parler de différence !"
Résultat de recherche d'images pour "ligne séparation texte"

Pour que tu sois mienne - Sara Farizan 
Résultat de recherche d'images pour "POUR QUE TU SOIS MIENNE" Sahar a 17 ans et elle est amoureuse de sa meilleure amie, Nasrin, depuis l’enfance. Les deux jeunes filles ont échangé autant de baisers volés que de promesses d’amour éternel. Mais l’Iran est un pays dangereux pour les homosexuels : Sahar et Nasrin seraient battues ou même mises à mort si leur secret était révélé.Quand les parents de Nasrin décident de la marier, Sahar s’effondre. Son amie tente de lui démontrer que leur relation peut continuer dans le secret, mais Sahar ne peut s’y résoudre. La société ne l’autorise pas à partager la vie d’une femme. Et son cœur ne lui permet pas de partager l’amour de sa vie avec un homme. Cependant, les paradoxes d’un pays malade de sa religion fait que les mollahs lui permettent en revanche de vivre avec une femme, à la condition de devenir un homme. "A travers l'histoire de Sahar et Nasrin, l'auteure dénonce les injustices et les inégalités de ce pays, tout en nous emmenant dans une profonde réflexion et en nous faisant remarquer les incohérences qui règnent. Une des incohérences les plus dingues en Iran c'est que l'homosexualité est pénalisée par contre la transsexualité est acceptéeet le coût de l'opération est même pris en charge car l'état estime que c'est une "réparation"."
Résultat de recherche d'images pour "ligne séparation texte"