samedi 19 mai 2018

Chaque jour, j'écoute battre mon coeur


Charlotte Valendrey
Témoignage/Développement personnel
Editions Cherche midi
Parution : 2018
413 pages


Comment peut-on expliquer qu’une femme dont l’espérance de vie à dix-sept ans était de six mois s’apprête aujourd’hui à fêter ses cinquante ans ? Quelle force permet de se relever, de voir une opportunité dans la difficulté ?


Charlotte Valendrey fait partie de ces femmes fortes pleine d'humilité que j'adore, chaque nouveau livre est une occasion de la connaitre davantage et de se ressourcer.

Entre livre de développement personnel et témoignage, Chaque jour, j'écoute battre mon coeur est avant tout un hymne à la vie et à l'optimisme vrai. L'auteure revient sur les épreuves qu'elle a passées : de l'annonce de sa séropositivité à sa greffe du coeur, alors que son pronostic vital a été mis à mal à plusieurs reprises, sa volonté et sa force de vivre ont toujours triomphé. A bientôt 50 ans, Charlotte fait le point tout en dévoilant ses clefs du bien-être et en nous transmettant par la même occasion une bouffée d'oxygène.

Ce livre est un condensé d'optimisme et de vie au travers des tempêtes que Charlotte a traversées. Elle nous apporte tout un tas de tuyaux qui lui ont été bénéfiques et qui l'ont aidé à aller de l'avant. Savourer le moment présent, profiter de la vie, croire en soi et se libérer de ses peurs tels sont les remèdes contre la morosité pour vivre pleinement en prenant parfois le meilleur dans ce qu'il y'a de pire. Un super moment de lecture enrichissant, qui ressource et qui fera sûrement du bien aux personnes en quête de bien-être qui auraient besoin de se recentrer ! 

mardi 15 mai 2018

L'autre soeur



Cylin Busby
Jeunesse
Editions Milan
Parution : 2018
275 pages


Quand la soeur aînée de Nico, Sarah, disparaît mystérieusement, sa famille est dévastée. Quatre années ont passé, et chacun a commencé à faire son deuil. Jusqu'au jour où elle réapparaît... Amnésique, mais vivante. Pareille et différente. Au fil des jours et des semaines, Nico en vient à se demander s'il ne s'agit pas d'une imposture. Comment réagir si c'est le cas ?


Acheté sur un coup de tête, j'ai lu ce livre sans rien attendre de particulier, force est de constater que c'était une bonne idée puisque j'ai englouti ce livre en quelques heures et que j'ai passé un excellent moment

Sur la thématique de la disparition L'autre sœur nous plonge dans un drame familial bouleversant. Sarah alors âgée de 15 ans disparaît du jour au lendemain sans laisser de trace et réapparaît 4 ans plus tard. Si son retour ravit ses parents, sa soeur Nico a de sérieux doutes quant à sa véritable identité, ses anciens amis également...

Nico la narratrice du récit revient sur la disparition de sa soeur, c'est une jeune fille fragilisée, qui est en quelque sorte victime de la situation puisque tout le monde à l'école la considère comme étant "la soeur de la disparue" et qu'elle a dû grandir dans un contexte familial compliqué avec des parents ne vivant plus que pour retrouver leur fille aînée en vivant la peur au ventre de perdre leur dernière fille. Pour ne pas arranger les choses, Nico nous dépeint le portrait de Sarah avec qui elle ne s'entendait pas, en effet Nico était son bouc émissaire et les brimades faisaient partie du quotidien de la jeune fille.

Au fil du récit une ambiance malsaine se met en place, elle est de plus en plus présente et de plus en plus étouffante, on ressent le malaise sous-jacent qui règne sans vraiment en connaitre la source si ce n'est le retour de Sarah qui est difficile à gérer pour Nico, surtout que sa soeur n'est plus celle qu'elle a connu avant.

Le point positif de la narration, c'est qu'elle est alternée ainsi Nico et Sarah s'exprime chacune à leur tour, ce type de narration permet non seulement de s'immerger plus rapidement dans l'histoire mais aussi de s'attacher plus facilement aux protagonistes. Cela apporte également une lecture plus fluide et entraînante, malgré le fait que j'ai trouvé le déroulement de l'histoire parfois tiré par les cheveux, il n'en reste pas moins que les révélations ont été surprenantes car ce qui est à la base une affaire de disparition se révèle être plus complexe et bien plus alléchante niark niark ! 

Cette histoire est tirée de faits réels comme indiqué par l'auteure sur la page des remerciements, attention de ne pas lire cette page, spoiler assuré vous risquez de gâcher toute votre lecture...!

jeudi 10 mai 2018

Le bruit de la machine à écrire



Hervé Loiselet
Benoît Blary
Bande dessinée/Historique
Editions Steinkis
Parution : 2018
133 pages


Février 1944. Christa Winsloe, sculptrice, écrivain et dramaturge mondialement connue dans l'entre-deux-guerres pour Jeunes filles en uniforme, s'installe à Cluny avec sa compagne Simone Gentet. La ville est traumatisée par une récente vague d'arrestations mais, pour elles, la guerre est à l'autre bout du monde, elles font leur vie tranquillement.

Il n'en faudra pas davantage pour qu'on les accuse d'espionnage et qu'on les abatte dans un bois le 10 juin 1944. Au nom de la Résistance. En 1948, à Chalon-sur-Saône, quatre accusés font face à la justice. Pourquoi Christa Wlnsloe et Simone Gentet ont-elles été assassinées ? Les archives sont aujourd'hui accessibles.


Comme beaucoup je ne connaissais pas l'histoire de ces deux femmes tuées au nom de la résistance, accusées à tord sans aucune raison si ce n'est le quand-dira-t'on des habitants traumatisés par les événements tragiques qui se sont déroulés lors de cette période effroyable.

Christa Winsloe et Simone Gentet étaient deux femmes libérées et en avance sur leur époque. Loin de suivre les conventions, toutes deux formaient un couple heureux et n'avaient pas de scrupule à profiter de la vie ou à fréquenter différents milieux malgré les heures sombres de la seconde guerre mondiale. Malheureusement leur train de vie, bien que très tranquille va les conduire à leur perte puisque chacun de leur fait et geste sera espionné, relayé et jugé sans preuve concrète, sur de simples ragots de campagne. 

Après des mois d'espionnage, le 6 juin 1944, un détachement du maquis de Cluny fait irruption dans un hôtel de la ville pour y arrêter les deux femmes afin de leur faire subir un interrogatoire par une cour martiale improvisée mais pour une raison qui restera inconnue, Christa Winsloe et Simone Gentet ont été fusillées l'une après l'autre.

Cet album met en avant l'histoire d'un couple de femmes insouciantes, cruellement jugées, il met aussi en lumière le procès qui a eu lieu en 1948, qui a permis de juger les 4 accusés mais malheureusement le jugement final est loin d'être à la hauteur de ce qu'on pourrait attendre face à un acte si cruel commis à cause de la bêtise humaine...

J'ai beaucoup apprécié parcourir les planches finement dessinées qui permettent de mettre en image le déroulé de l'histoire de ces deux femmes. L'album est également complété par  un dossier documentaire qui nous apporte encore plus d'informations sur cette affaire, nous pouvons retrouver des articles de journaux, des documents du procès, des témoignages... Une super trouvaille que je vous recommande chaleureusement !