dimanche 11 mars 2018

Les limbes

Olivier Bal
Thriller
Editions De Saxus
Parution : 2018
403 pages


Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret : les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska pour une aventure aux frontières de la peur et de la folie, une aventure qui les entraînera au cœur des rêves pour percer le mystère des Limbes. 


Découverte d'une nouvelle maison d'éditions, découverte d'un nouvel auteur, je peux dire que cette lecture a été pour moi un combo de surprises toujours plus positives les unes que les autres.

L'histoire démarre en 1970 en pleine guerre du Viêt Nam, le narrateur James Hawkins, jeune soldat combat avec ses camarades jusqu'au moment ou une balle le plonge dans un coma qui va durer un mois. Quelque temps après son réveil à l'hôpital, James comprend que quelque chose a changé, ses nuits sont perturbées par d'étranges rencontres faites au cours de son sommeil : il rencontre dans ses songes des personnes hospitalisées au même endroit que lui. James finit par rentrer chez lui et refait sa vie mais un an plus tard son compagnon de guerre Nate vient le chercher pour intégrer le projet Limbes au fin fond de l'Alaska.

Le monde des rêves, vaste sujet n'est-ce pas? Olivier Bal n'aurait pas pu mieux choisir comme thème que celui-ci pour sortir de l'ordinaire. L'univers créé a été finement travaillé, tout au long de la lecture on le sent à travers une ambiance de plus en plus sombre, pesante, que l'on peut sans trop de mal imaginer grâce aux nombreux détails mais aussi grâce à la présence des personnages notamment James le narrateur qui est un homme torturé par ce qu'il vit et qui, plus les jours passant se voit sombrer de plus en plus. Dès les premiers mots je me suis attachée à ce personnage fragilisé par la période tragique qu'il a vécue mais ayant un mental de battant, j'aime retrouver ce genre de protagoniste dans la littérature, c'est tellement mieux pour le déroulement du roman, on ne s'ennuie jamais.

Olivier Bal explore en profondeur les capacités du cerveau humain, le monde onirique mais aussi l'art de la manipulation, la vraie, celle qui déstabilise, celle qui fait devenir fou parce qu'elle vous retourne le cerveau. Le projet Limbes c'est aussi l'histoire d'une aventure dans laquelle se croisent différents thèmes, je n'ai pas accroché à tous faute de goût de ma part, mais ce détail est bien minime dans l'ensemble j'ai terriblement aimé ma lecture qui a été bouclée en 2 jours, elle est percutante et surtout bien ficelée, c'est clairement brillant.

1 commentaire:

  1. Je suis convaincue n'en dis pas plus, hop dans la Wish List

    RépondreSupprimer