mardi 6 février 2018

Lettres de sang



James Patterson
Polar
Editions L'archipel
Parution : 2018
330 pages


Hubert Hutchinson Alden Jr., businessman milliardaire, a tout pour lui : une femme superbe, un fils de huit ans qu’il adore, et une fortune qui ne cesse de croître. Mais cette vie parfaite vole en éclats lors d’une nuit d’horreur, quand il découvre la tête décapité de son chauffeur dans un sac sur lequel sont inscrites, en lettres de sang, les initiales de son fils. Peu après, ce dernier est enlevé.. ! À New York, seul un corps d’élite tel le NYPD Red, qui protège les rich and famous, est à même de « traiter » une telle affaire. Mais Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald, deux enquêteurs aguerris, sont loin de se douter du piège que leur a tendu le criminel...


Pour commencer, Lettres de sang est le 3 ème tome de la saga NYDP RED, la lecture de ce tome ne m'a pas gênée parce que comme beaucoup je ne m'en suis aperçue que vers la fin, il peut donc être lu individuellement des autres sans que la lecture en soit impactée. Entrons maintenant dans le vif du sujet !

Tout va bien dans le meilleur des mondes pour Hubert Hutchinson Alden Jr, il est à la tête d'un bon pactole faisant de lui un milliardaire comblé, il a une vie de famille épanouissante, bref la vie rêvée, enfin presque... Un soir alors qu'Hubert Hutchinson Alden Jr attend son fils (de 18 ans et non de 8 comme annoncé dans le résumé) il fait une découverte macabre : la tête décapitée de son chauffeur dans un sac avec les initiales de son fils écrit en lettres de sang.

C'est sur cette découverte que l'enquête se lance et que Kylie Macdonald et Zach Jordan enquêteurs à la NYDP RED font leur grande entrée, on découvre alors des partenaires de boulot avec un passé tumultueux, les passages sur leurs vies privées n'a pas vraiment d’intérêt dans cette enquête, cela n'apporte rien à mon sens et je ne me suis attachée à aucun d'eux, pire j'ai été agacée plusieurs fois, heureusement l'enquête est elle beaucoup plus intéressante et entraînante.

Ce qui semble être une histoire de meurtre "ordinaire" s'avère en réalité beaucoup plus complexe, en effet James Patterson assaisonne l'enquête à coup de demande de rançon, politique, enlèvement et secret bien caché, que d'ingrédients qui nous tiennent en haleine et qui débouchent sur d'excellents retournements de situation pour le moins inattendus.

C'est ce que j'aime chez James Patterson, ne s'attendre à rien mais être surpris au final, c'est ce qui fait selon moi un bon polar, l'art du suspens qui s'allie à l'art de la surprise. En quelques mots, j'ai tout simplement dévoré cette enquête qui se lit toute seule et qui se termine bien trop vite, parce que oui quand on aime, ce n'est jamais assez... 



1 commentaire:

  1. J'aime bien James Patterson mais je me rends compte que je ne me souviens d'aucune de ces intrigues. Je le classe volontiers dans les bons polars mais pas dans les lectures marquantes.

    RépondreSupprimer