mardi 19 juin 2018

On m'a volé ma vie

                                                                                                          Jaycee Dugard

Témoignage
Editions Archi-Poche
Parution : 2018288 pages

"A l'été 1991, j'étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J'avais des amis et une mère qui m'aimait. J'étais tout simplement comme vous. Jusqu'au jour où on m'a volé ma vie.

Je suis restée prisonnière pendant 18 ans. J'ai été un objet dont quelqu'un a usé et abusé. Pendant 18 ans, on m'a interdit de prononcer mon nom. Je suis devenue mère, et on m'a forcée à devenir une soeur. Pendant 18 ans, j'ai supporté l'insoutenable.

Le 26 août 2009, j'ai retrouvé mon nom. Je m'appelle Jaycee Lee Dugard. Je ne me considère pas comme une victime. J'ai survécu."


Un témoignage est toujours difficile à critiquer, il l'est d'autant plus lorsque c'est un témoignage qui révèle l’innommable, c'est pourquoi je ne me permettrais pas de le juger dans cet article.

Durant 270 pages Jaycee revient sur le déroulé de l'horreur qu'elle a subie. Son enlèvement, sa captivité pendant 18 ans, sa libération, elle nous dit tout sans ménagement et on peut dire que ses révélations sont pour le moins glaçantes. Tout au long de son récit une question se pose : "Comment un être humain peut-il supporter autant d'horreur?"

De 11 à 29 ans, Jaycee a été séquestrée par un couple, privée de liberté, privée de sa vie elle a dû supporter toutes sortes de sévices, les délires de son bourreau tous plus effarants les uns que les autres et aussi incroyables lorsque l'on sait que cette personne était reconnue par la justice Américaine comme étant un toxicomane chronique à déviance sexuelle. Malgré les visites suite au contrôle judiciaire mis en place, les policiers n'ont jamais découvert Jaycee et pour cause elle était retenue en captivité dans un cabanon derrière la maison.

Pour Jaycee, le but de ce témoignage est de mettre les choses au clair, elle estime que tout le monde doit savoir ce que Phillip Garrido et sa femme Nancy lui ont infligé, ce dont ils ont été capable l'un et l'autre de faire à une enfant de 11 ans et ce durant 18 ans, selon elle,  le secret n'a pas lieu d'être gardé. Ce livre a aussi été écrit pour aider d'autres victimes qui affrontent des circonstances difficiles, de les inciter à prendre la parole et de ne pas avoir honte de dénoncer lorsque des situations anormales se produisent au sein de notre société...

Effarant, brutal, ce témoignage fait réagir, il ne laisse pas de marbre. La démarche de Jaycee est noble et nécessaire, c'est une femme au courage inimaginable qui ressort de sa captivité toujours plus humaine et vivante malgré ce qu'elle a vécu, que dire à part que c'est tout simplement époustouflant !! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire