lundi 16 octobre 2017

Le photographe de Mauthausen

Salva Rubio
Pedro J. Colombo
Aintzane Landa
Album - Historique
Editions Le Lombard
Parution : 2017
168 pages













Et si le vol du siècle avait eu lieu... dans un camp de concentration nazi ? En 1941, Francisco Boix, matricule 5185 du camp de concentration de Mauthausen, échafaude avec ses camarades un plan pour voler des photographies témoignant des crimes commis dans le camp et incriminant les plus hauts dignitaires nazis. Ce plan risqué n'est que le début de son périple pour révéler la vérité... Une histoire vraie, basée sur des faits réels.


"Gros coup de coeur" pour cet album qui met en exergue: La déportation des Républicains Espagnols dans les camps nazis.

Après avoir fui la guerre espagnole sous Franco, Francisco Boix, le personnage principal s'est exilé en France en pensant pouvoir vivre dans un pays libre, malheureusement il a été interné au camp du Vernet d'Ariège aussi connu comme étant "un camp répressif pour étrangers suspects" et fût contraint en 1939 à rejoindre les Compagnies de travailleurs étrangers attachées à l'armée Française.

Arrêté avec ses camarades par les Allemands, fait prisonnier de guerre, il a été enfermé à la caserne Bougenel à Belfort puis transféré au Stalag à Fallingbostel. Considérés comme Espagnols apatrides, Francisco et ses camarades sont envoyés dans l'enfer des camps de concentration.

Nous suivons Francisco Boix au sein du camp de Mauthausen, il nous parle de son arrivée, de la construction du camp, des conditions de vie inhumaines, de l'horreur qui règne, mais surtout il nous parle des postes auxquels les prisonniers sont  affectés et plus particulièrement des postes à responsabilité qui permettent à certains prisonniers d'avoir  des meilleurs postes et d'être reconnus comme "utiles", les Prominenten. Francisco pour sa part est intégré au service d'identification qui dépend de la Gestapo, il a pour mission de consigner sur support photographique l'entrée et la sorties des personnes déportées. 

Durant sa mission Francisco découvre l'insoutenable, des photographies montrant des cadavres, mis en scène parfois, des meurtres maquillés, il découvrent également  des photos sur lesquelles les prisonniers ne sont pas maltraités ou affamés destinées à faire de la pub auprès des entreprises locales afin de leur proposer les services des prisonniers qui rapporteraient beaucoup d'argent au ss et une main d'oeuvre pour les patrons. 

Francisco Boix décide d'élaborer un plan avec l'aide de ses camarades afin de faire sortir une parties des photographies du camp et ainsi d'apporter des preuves de ce qui s'y passe. Non seulement son acte héroïque a abouti mais en plus les photographies ont servi lors du procès des nazis a prouvé les horreurs commises au sein du camp.

Je salue le travail des personnes qui ont participées à la création de ce bijou, un bijou qui vaut le coup d’œil, les illustrations sont d'un réalisme époustouflant, immersion totale dès la première page. Francisco Boix est un héros et je suis heureuse d'avoir fait sa connaissance à travers cet ouvrage qui en plus de mettre en lumière un pan de l'histoire méconnu est enrichissant, magnifique et très abordable niveau prix. Outre la partie dessins nous avons un dossier historique qui revient sur les dialogues de Francisco Boix et qui nous apporte de plus amples informations essentielles pour comprendre le contexte dans lequel a vécu notre héros.

1 commentaire: