lundi 2 octobre 2017

Christine

Stephen King
Thriller
Editions le Livre de Poche
Parution : 2009
411 pages














Devant une maison mal entretenue, sur une pelouse pelée, Arnie vient de découvrir Christine, elle même en piteux état. Et pourtant cette rencontre va bouleverser sa vie.

Arnie, c'est un adolescent fort en thème, fragile, boutonneux, timide. Et qui est Christine ? Une femme parée de toutes les séductions ? Non, Christine est une voiture américaine, une Plymouth Fury 1958 qui porte bien son âge. Mais dès qu'Arnie s'assied à son volant,dès que la radio de bord commence à distiller les succès des années soixante, la voilà subitement qui se sent revivre. Elle se transforme, embellit, rajeunit, et son emprise sur son jeune acquéreur est totale.

Christine ne supporte aucun partage. Animée d'une puissance machiavélique, elle fonce tout droit sur la seule rivale qui soit en travers de sa route, la jolie Leigh, petite amie d'Arnie.


A l'approche d'Halloween j'adore lire des livres de Stephen King,  le roi de l'horreur ne me déçoit jamais et chacun de ses ouvrages est comme un délicieux bonbon que l'on prend le temps de déguster, parce que c'est tellement bon qu'on ne voudrait pas voir la fin arrivée. Ahh Christine, cette furie a déjà marqué des générations, c'est toujours un plaisir de la retrouver. Après avoir fait une overdose du film (à cause de mon frère qui le regardait en boucle), j'ai décidé de lire le bouquin et vraiment c'est un véritable coup de coeur pour cette voiture qui nous en fait voir de toutes les couleurs !! 

Lorsqu'Arnie Cunningham voit pour la première fois Christine, c'est le coup de foudre si bien qu'il va faire des pieds et des mains pour qu'elle lui appartienne. Personne ne comprend, pas même Dennis son meilleur ami qui l'a jusque l'a toujours soutenu quand tout les autres se servaient de lui comme bouc-émissaire. Il faut le dire Christine n'a rien d'avantageux, elle est vieille et en mauvais état de surcroît en bref c'est un tas de ferraille.

C'est sur cette note que commence le récit de Dennis : sur le coup de foudre d'Arnie qui va à tout jamais changer sa vie. Arnie est à l'origine un jeune homme chétif, physiquement mal fichu il est victime des railleries de ses camarades qui ne loupent pas une occasion pour le mettre à mal. Mais voilà chose extraordinaire au contact de Christine, Arnie va faire peau neuve, il prend du poil de la bête et n'hésite pas à s'imposer et même à se rebeller contre l'autorité de ses parents, ce qui va donner lieu à d'incessants conflits. Arnie change du tout au tout, s'isole, Christine devient sa raison de vivre et gare à ceux qui osent manifester leur mécontentement devant cette relation ahurissante, Christine se fâche et lorsque c'est le cas, elle se transforme en une chasseuse de tête redoutable jusqu'à ce que mort s'en suive tout en écoutant des chansons des années 60.

Que dire à part que cette lecture est un beau coup de coeur, moi qui pensais en avoir fini avec cette fury, je dois bien avouer avoir adoré découvrir l'histoire originale et voir les choses d'une autre manière. En voyant l'adaptation pour moi ce n'était qu'une simple histoire de voiture déchaînée, je me disais que c'était tiré par les cheveux et que tout simplement ce n'était pas fait pour moi.

En refermant mon livre je me dis que cette histoire de voiture possédée est plus que géniale, j'ai adoré l'ambiance qui monte crescendo, les personnages surtout celui de Arnie le jeune homme torturé qui se retrouve dans le savoir dans un panade monstre, Stephen King ressort un sujet que l'on a l'habitude de croiser dans les personnages qu'il met en scène : les adolescents bouc-émissaire, on  y retrouve aussi le thème de l'obsession, celle qui mène à la folie, celle qui vous retourne le cerveau comme il se doit ( et qui fait les meilleures histoires). Mais ce que j'ai encore le plus aimé c'est de découvrir l'identité de celui qui possédait la voiture, l'histoire de Christine qui nous aident à comprendre comment cette voiture arrive à massacrer ceux qui lui veulent du mal. C'est passionnant, c'est détonnant, c'est du Stephen king dans toute sa splendeur, ça m'avait manqué...


2 commentaires:

  1. J'ai bien apprécié ce King :) Le film a marqué mon père et il m'avait conseillé de découvrir l'histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas pourquoi, et je me rends compte que j'ai certainement tort, mais ce livre ne m'attirait pas du tout :x Je crois que le côté voiture diabolique (et je réduisais le livre à ça) n'est juste pas vendeur pour moi ^^

    RépondreSupprimer