mercredi 9 août 2017

A sa place

Ann Morgan
Thriller psychologique
Editions Presse de la Cité
Parution : avril 2017
409 pages














Au départ, ce n'était qu'un jeu.
Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car, si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d'eau, elles savent bien qu'elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu'au jour où Helen en propose un plus original : intervertir leurs rôles, juste pour une journée. La farce fonctionne si bien que leur propre mère n'y voit que du feu. Et les deux fillettes s'amusent comme jamais. Mais le soir venu, alors que chacune devait reprendre sa place, Ellie, pour la première fois, dit non. Elle veut rester Helen. Pour cette dernière, c'est le début de la descente aux enfers. 


L'avantage des réseaux sociaux et des blogs, c'est que l'on peut découvrir de très bons livres au fil de petites balades sur le net. C'est précisément ce qui m'est arrivée avec ce livre, je l'ai découvert suite à une chronique rédigée par Léa du blog Le chat du Cheshire, alors un grand merci à toi Léa car sans toi je serais passée à côté d'une très bonne lecture !!

Que ce soit en littérature ou au cinéma, le mystère des jumeaux intrigue tellement qu'on peut trouver différents styles d'histoires, la plupart du temps elles se ressemblent mais pour certaines comme celle-ci, elles sont traitées de façon plus originale, A sa place à ce petit + qui a fait que je n'ai presque pas pu décrocher de mon livre du début jusqu'à la fin.

Tout d'abord nous avons une alternance de périodes, chose que j'aime particulièrement, d'un côté nous suivons Helen qui revient sur le jour qui a changé sa vie, le jour où le jeu de l'échange entre Ellie sa soeur jumelle et elle a changé sa vie à jamais, et l'après aussi nous la suivons tout au long de son évolution et puis d'un autre côté nous suivons encore Helen alors qu'elle est devenue adulte.

Ensuite, ce sont précisément la narration à la 1ère personne et la psychologie d'Helen qui m'ont particulièrement tapée dans l'oeil, Helen qui est devenue Ellie suite à un simple jeu qui a mal tourné. Avant de devenir Ellie, Helen était la meneuse mais lorsque les rôles se sont inversés Helen a tout perdu. Helen est devenu le vilain petit canard, celle qu'on ne croit pas, celle qu'on accuse de tous les vices, même sa propre mère l'a mise de côté, c'en est suivi une descente aux enfers. "Smurdge", c'est aussi comme ça qu'Helen est nommé au fil du récit lors qu'elle est adulte, un surnom qui en dit long sur son état d'esprit puisque lorsque l'on traduit "Smurdge" veut dire "tâche".

Au final, l'auteure a fait un beau travail sur la construction de son histoire, nous sommes directement happé(e)s dans une ambiance malsaine qui se poursuit tout au long du récit, on suit Helen dans son parcours pour le moins chaotique, vous savez c'est le genre de personnage à qui on s'attache et qu'on suit impuissant tout en regrettant de ne pas pouvoir lui donner un coup de pouce... Ce roman met parfaitement en scène les ravages d'un vol d'identité sur une vie, des répercussions terribles que les non dits peuvent provoquer.

2 commentaires:

  1. Je suis tellement contente que tu l'ait apprécié :D !!

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air vraiment très bon ce bouquin !
    Je ne connaissais pas du tout alors merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer