vendredi 24 mars 2017

20, allée de la Danse : Tome 5 : L'envol d'une discrète

Elizabeth Barféty
Jeunesse
Editions Nathan
Parution : mars 2017
155 pages















Loin de l'Italie, son pays natal, Sofia n'a pas tous les jours le moral. Elle est fière d'avoir intégré l'École de Danse de l'Opéra de Paris, institution qui la faisait rêver depuis longtemps, mais le quotidien n'y est pas toujours facile. Elle est timide, très naïve et le français n'est pas sa langue maternelle, ce qui complique les choses en cours, mais aussi avec ses camarades de sixième division… Elle a l'impression d'être en permanence la cinquième roue du carrosse. La petite danseuse finira-t-elle par trouver sa place et prendre confiance en elle ?


Les éditions Nathan continuent de publier en collaboration avec l'Opéra National de Paris, une série de romans illustrés fidèles au quotidien des petits rats de l'Opéra

Dans ce 5 ème tome nous suivons  toujours un personnage en particulier comme pour les tomes précédents. Comme l'indique clairement le résumé Sofia est une jeune élève qui rencontre des problèmes d'intégration. A cause de sa timidité et parce qu'elle ne comprend pas encore parfaitement la langue Française et ses expressions, elle se sent isolée. Comment s'intégrer lorsque l'on ne comprend pas les blagues que nos camarades nous font et que l'on prend comme de la moquerie ? 

Ce tome soulève une des problématiques que peuvent rencontrer de nombreuses personnes lorsqu'elles arrivent dans un pays qu'elles ne connaissent pas et dont elles doivent tout apprendre. Je pense que ce genre de livre peut aider des élèves dans ce cas, Sofia peut être un modèle  pour prouver que dans tous les cas une intégration est possible lorsque tout le monde y met du sien. 

Je suis toujours conquise par cette série qui s'intéresse de près aux problématiques que peuvent rencontrer au final tout élève au delà de l'Opéra. Difficultés d'intégration, peur de l'échec, rivalité, compétition, quête d'excellence ... autant de sujets qui méritent d'être aussi magnifiquement traités que dans cette série.

2 commentaires: