samedi 18 mars 2017

Pour que tu sois mienne

Sara Farizan
Contemporain
Editions Milady
Parution : janvier 2017
286 pages














Sahar a 17 ans et elle est amoureuse de sa meilleure amie, Nasrin, depuis l’enfance. Les deux jeunes filles ont échangé autant de baisers volés que de promesses d’amour éternel. Mais l’Iran est un pays dangereux pour les homosexuels : Sahar et Nasrin seraient battues ou même mises à mort si leur secret était révélé.


Quand les parents de Nasrin décident de la marier, Sahar s’effondre. Son amie tente de lui démontrer que leur relation peut continuer dans le secret, mais Sahar ne peut s’y résoudre. La société ne l’autorise pas à partager la vie d’une femme. Et son cœur ne lui permet pas de partager l’amour de sa vie avec un homme. Cependant, les paradoxes d’un pays malade de sa religion fait que les mollahs lui permettent en revanche de vivre avec une femme, à la condition de devenir un homme.


Vous connaissez cette sensation lorsque vous croisez un livre et qu'il vous attire tout de suite, au point ou vous vous dites "ce livre est fait pour moi, je vais l'adorer" ? C'est ce qui s'est passé quand j'ai vu ce livre pour la première fois sur Instagram.

Forcément lorsque l'on lit le résumé, il est difficile de passer à côté sans se poser de question, parce que oui avec ce livre dès les premières lignes on comprend que cela va être une histoire poignante qui va soulever de nombreux tabous dans un pays où la condition des femmes laisse à désirer.

Sahar et Nasrin sont deux personnages passionnés et passionnants mais leur vie est loin d'être simple. Toutes deux se connaissent depuis toutes petites, si tout le monde les pense meilleures amies, la réalité est tout autre, en effet elles vivent une relation amoureuse cachée. Comme on le sait en Iran l'homosexualité n'est pas la bienvenue au contraire c'est une orientation sexuelle dangereuse c'est pour cela que Sahar et Nasrin sont bloquées et cela est pire le jour où Nasrin doit épouser un homme. Suite à cette annonce, Sahar va faire des pieds et des mains pour trouver une solution, quitte à mettre sa santé en péril, elle va tout faire pour protéger celle qu'elle aime.

A travers l'histoire de Sahar et Nasrin, l'auteure dénonce les injustices et les inégalités de ce pays, tout en nous emmenant dans une profonde réflexion et en nous faisant remarquer les incohérences qui règnent. Une des incohérences les plus dingues en Iran c'est que l'homosexualité est pénalisée par contre la transsexualité est acceptée et le coût de l'opération est même pris en charge car l'état estime que c'est une "réparation".

Sahar est propulsée malgré elle dans un combat qui va l'amener à remettre en cause son identité sexuelle, mais plus qu'une quête identitaire, c'est un élan d'amour monumental qui va la pousser à obtenir ce qu'elle souhaite. 

D'une écriture fascinante, l'auteur nous propose une plongée au coeur de la clandestinité, une magnifique histoire d'amour mais presque impossible, elle dénonce au passage les réalités de ce pays qui sont parfois complètement incohérentes.

3 commentaires:

  1. Le premier avis que j'ai lu avait été une grosse déception alors qu'il me faisait très envie quand je l'ai découvert comme toi sur instagram ! C'est peu banal comme roman, on trouve peu d'histoire de ce genre donc ça me rassure un peu de voir que toi tu l'as apprécié, je n'hésiterai pas si j'ai l'occasion de le lire. Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  2. Un texte au récit très fort il me semble. Belle chronique qui donne envie de plonger dans cette histoire complexe et révélatrice de la société de ce pays.

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PAL et j'ai vraiment hâte de le lire car le sujet est tellement intéressant et important !

    RépondreSupprimer