vendredi 6 janvier 2017

Face à la mer

Françoise Bourdin
Littérature contemporaine
Editions Belfond
Parution : septembre 2016
286 pages













Mathieu tient une librairie indépendante au Havre depuis plus de vingt ans. Il a consacré sa vie à son entreprise, ce qui lui a valu un divorce et l'a empêché de voir grandir sa fille, Angélique. Passionné par son métier, entouré de collaborateurs qui l'admirent, il réussit pleinement. Mais le succès a un prix, et un jour, c'est le burn-out. Impossible pour Mathieu de pousser la porte de sa librairie. Déprimé, apathique, il décide de tout plaquer et de se réfugier à Sainte-Adresse, dans la maison de son vieil ami César qui vient de mourir. Alors qu'il n'aspire qu'à la solitude, ses proches s'invitent les uns après les autres.


Françoise Bourdin est une auteure qui m'a toujours intriguée, il m'a fallu pas mal de temps avant de sauter le pas et de me décider enfin à découvrir son écriture. Ce qui m'a décidée à lire ce livre, c'est principalement le sujet traité, j'étais curieuse de voir de quoi était capable l'auteure avec un sujet aussi sensible.

L'auteure aborde avec brio un mal de plus en plus courant dans notre société : le burn out. Pour ce faire Françoise Bourdin met en scène Mathieu, un libraire qui du jour au lendemain décide de laisser sa vie là où elle est malgré lui, pour s'isoler. Bien sûr personne ne comprend le mal qui ronge le libraire surtout qu'il a tout mis en oeuvre pour monter cette affaire qui représente toute sa vie. Qu'à cela ne tienne Mathieu part vivre en ermite dans sa maison secondaire pour se ressourcer et faire le point sur sa vie, une occasion pour lui de se poser les bonnes questions et de comprendre pourquoi il en est arrivé là.

Même si le sujet abordé n'est pas des plus joyeux, je trouve qu'il est nécessaire de l'aborder ainsi, cela permet de mieux appréhender ce mal qui bien que reconnu reste encore incompris par la société, il est même parfois considéré comme étant de la fainéantise de la part de la personne qui en est atteinte.   

Un sujet qui n'est pas des plus joyeux donc, mais l'auteure a tellement bien installé un décor harmonieux que l'histoire en elle même n'est pas impactée par celui-ci au contraire puisqu'au fil des pages, on voit les personnes proches de Mathieu faire de leur mieux pour l'aider à s'en sortir même si toutes ces personnes mettent du temps à comprendre, toute cette histoire est positive et apporte au final son lot de réconfort. 

Très belle surprise pour cette lecture qui aborde un sujet sensible tout en transmettant une grande vague d'espoir et d'humanité.

4 commentaires:

  1. Comme toi, Françoise Bourdin est une auteure qui m'intrigue et j'hésite toujours à sauter le pas ! J'avais offert "Un été de canicule" à ma mère car elle avait adoré l'adaptation télévisée mais je n'en ai pas profité pour autant à découvrir l'auteur ... Un jour peut-être, j'ai tellement de livres dans ma PAL ;-)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu un seul Françoise Bourdin : "Le secret de Clara".
    Malheureusement, je n'ai pas autant aimé que je le pensais :-/

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais osé me lancer dans un livre de Françoise Bourdin, parce que je ne vois que des petites mamies lire ses livres à la bibliothèque. Je crois, vu ta critique, que j'ai des aprioris erronés et je me laisserai bien tenter finalement.

    RépondreSupprimer
  4. C'est un livre qui m'attire pas mal, même si je ne connais Françoise Bourdin que de nom. Le sujet traité est intéressant (et rare en littérature, j'ai l'impression).

    RépondreSupprimer