vendredi 9 décembre 2016

Chambre 2

Auteur : Julie Bonnie
Editions: Belfond
Date de Parution : 2013














Une maternité. Chaque porte ouvre sur l'expérience singulière d'une femme tout juste accouchée. Sensible, vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes.


Les chambres 2 et 4 ou encore 7 et 12 ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons. Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo et d'autres encore, compagnons d'une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normale. Jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus supporter la violence du quotidien de l'hôpital.




Après avoir lu et adoré "Mon amour" ainsi qu' "Alice et les orties" il ne me restait plus que "Chambre 2" à découvrir pour avoir la bibliographe complète de Julie Bonnie. Maintenant que c'est chose faite je peux dire que j'ai adoré chacun de ses romans et que par conséquent cette auteure est dans mon top 10 des écrivains que je préfère.

Nous entrons de plein fouet en immersion avec Béatrice la narratrice de ce récit au sein de la maternité dans laquelle elle travaille en tant qu'auxiliaire de puériculture. Nous assistons à sa visite quotidienne dans la chambre des patientes, Béatrice nous dresse le portrait de chacune d'entre elles, nous conte les problèmes qu'elles rencontrent. Femmes venues avorter,  enfant mort,  déni de grossesse, baby blues... font partis de son quotidien et pourtant elle ne s'y habitue pas, à chaque fois cela lui rappelle sa propre souffrance à devoir encaisser une profession qui n'est pas faite pour elle. 

Comme nous le découvrons au fil de ses souvenirs Béatrice était danseuse nue et a sillonné les routes en camion avec sa troupe, ses 2 enfants et son compagnon, elle est nostalgique de cette vie de bohème  menée pendant tant d'année. Suite à l'éclatement de la troupe et le départ de son compagnon, il a fallu qu'elle reprenne une vie sédentaire pour continuer d'élever ses deux enfants et payer ses factures mais bien sûr lorsque l'on a connu la liberté il est difficile de reprendre un quotidien terne qui ne nous plait pas. 

Béatrice est femme qui a beaucoup de mal à s'intégrer parmi ses collègues à cause de la peur du jugement,  elle est nostalgique de son ancienne vie et a du mal à s'adapter dans son travail où l'inhumanité règne et où les soignants sont considérés comme des robots. 

Julie Bonnie nous décrit comme jamais l'envers de la maternité, on a toujours tendance à ne voir que ses bons côtés et à dire qu'avoir un enfant est le plus beau jour qu'une femme puisse vivre, que nenni à travers ce roman l'auteur remballe tous ces bons sentiments et nous dévoile aussi le pire qui est rarement dévoiler au grand jour. Ce roman est un hymne aux femmes en général et plus particulièrement aux femmes qui vivent une maternité hors normes, c'est un hymne à la liberté, à la vie de bohème et un déballage des conditions déplorables dans lesquelles nous sommes tous amenés à travailler un jour ou l'autre...

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas cette auteure mais tu me donnes envie de la découvrir, vu ce que tu en dis :)

    RépondreSupprimer