mercredi 30 novembre 2016

Purgatoire des innocents


Auteure : Karine Giebel
Editions : Univers Poche
Parution :  2013













Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. 
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux. 
Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. 
Deux morts et un blessé grave. 
Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où Will pourra reprendre des forces. 

Je m'appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là... 

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. 
Je viens de mettre les pieds en enfer. 
Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit...


Suite à une déception livresque j'ai sorti cet e-book par hasard en me disant que j'allais bien voir si ça allait le faire ou pas et il s'avère que le hasard a bien fait les choses puisque cela m'a permis de découvrir une pépite ! 

Attention chers lecteurs ce livre est démoniaque à souhait, il faut avoir le coeur et les tripes bien accrochés pour affronter certaines scènes sanglantes, violentes, vicieuses sous haute tension. Au programme un braquage qui tourne au drame et qui se termine dans un huis clos au fin fond de la campagne chez une vétérinaire, un huis clos saisissant et sans concession, du retournement de situation à gogo, bref du sang, des morts, et beaucoup de tortures en tout genre, ragoûtant  pour les amateurs d'horreur n'est-ce pas ?!

Karine Giebel part tellement loin en mettant en scène de véritables psychopathes que je me suis demandée à un moment si elle n'en était pas une pour inventer un tel boxon. Si vous aimez les rebondissements, il y'en a à foison, d'ailleurs j'ai bien cru que ça n'allait jamais s'arrêter. Non pas que je n'ai pas apprécié au contraire, j'ai plus qu'adoré me faire retourner le cerveau plusieurs fois de suite mais voilà faut bien avouer que les personnages de cette histoire en prennent tellement pour leur grade, qu'on finit par souffrir avec eux. Plus nous avançons dans l'histoire plus la situation devient dramatique pour ne pas dire hors de contrôle et le plus comique dans tout ça c'est que l'expression de l'arroseur arrosé prend tout son sens puissance x1000 dans une monstruosité sans nom. 

Ce thriller psychologique voire psychiatrique est d'une qualité sans faille, un véritable coup de maître pour Karine Giebel qui dresse un page turner baignant dans une atmosphère machiavélique et enivrante. Les personnages sont surprenants, atypiques,  touchants pour certains, totalement déroutants pour d'autres, ils ne nous laissent pas de marbre et sont tous inoubliables à leur niveau. Vous voulez un bon conseil ? Foncez ! 

4 commentaires:

  1. Je n'ai lu que Juste une ombre de cette auteure, pour l'instant. Dommage mais même si j'ai bien aimé, je n'ai pas adoré non plus ... On m'a conseillé de lire celui-ci donc, à mon avis, je lui laisserais une seconde chance, à Karine Giebel !

    RépondreSupprimer
  2. Je vais bientôt lire "Meurtres pour rédemption" de la même auteur et si j'accroche je pense que Le purgatoire des innocents suivra parce que tu m'as donné très envie de le lire

    RépondreSupprimer
  3. J'ai le dernier Giebel dans ma PAL, je n'ai jamais rien lu de l'auteure encore, il faut vraiment que je m'y penche ! Si j'accroche au style, je me pencherai sûrement vers ce titre, j'avoue que tu me donnes bien envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer