dimanche 16 octobre 2016

Blackwood, le pensionnat de nulle part

Auteur : Lois Duncan
Editions : Hachette
Collection : Blackmoon
Parution : août 2015














A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier.


N'ayant pas pu lire ce livre pour Halloween l'année dernière, c'est avec plaisir que je l'ai lu cette année pour enfin découvrir l'histoire de ce pensionnat sombre et maléfique. La période Automne/Halloween est vraiment la meilleure pour découvrir ce livre, je ne pense pas qu'à une autre période je l'aurais autant apprécié.

Kathryn Gordi alias Kit doit séjourner pendant un semestre au pensionnat de Blackood le temps que sa mère et son beau-père fassent un grand voyage en Europe. Lorsqu'elle arrive au pensionnat, l'effet est immédiat un sentiment d'angoisse s'empare d'elle sans qu'elle puisse l'expliquer. Le pensionnat est un manoir gothique perdu au milieu de nulle part, au programme pas de réseau pour téléphoner et pas de connexion pour aller sur internet en bref le néant mais les surprises ne s'arrêtent pas là, l'année scolaire ne débute qu'avec 4 pensionnaires et les professeurs sont beaucoup moins nombreux que prévu. Déjà déstabilisée par le fait de se sentir rejetée par sa mère et son beau-père, Kit se retrouve seule au monde dans un pensionnat mystique et plus habité qu'on ne le croit.

L'atmosphère angoissante du pensionnat se propage de manière constante, les pages se tournent, les mois passent pour les personnages, les situations étranges se produisent  petit à petit, la santé des pensionnaires se dégradent lentement mais sûrement, elles n'ont plus accès avec le monde extérieur, les lettres envoyées ne sont jamais réceptionnées par leurs destinataires et surtout chacune des filles développe des compétences magistrales.

Cette histoire glauque donne des frissons, le fait que le rythme soit soutenu ne nous laisse aucun moment de répit, tout le long on baigne dans le paranormal, dans le fantomatique et pour une fois ALLELUIA il n'y a pas de romance entre deux personnages alors ça c'est top parce qu'il faut savoir que je ne lis pratiquement plus de romans jeunesse à cause de ça. Une très bonne surprise pour cette lecture qui se lit toute seule et qui est en totale adéquation avec Halloween et les mauvais jours.

4 commentaires:

  1. Oh ce petit livre à l'air parfait pour la saison ! je l'avais pas mal vu passer l'année dernière mais je n'avais pas craqué. Je le note !

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Ce que tu en dis me plait bien ! Merci je note ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'avais adoré ce roman :D
    La révélation est super surprenante !

    RépondreSupprimer
  4. Parfait pour Halloween, je note :D

    RépondreSupprimer