jeudi 16 juin 2016

A l'enfant que je n'aurai pas

Auteur : Linda Lê
Editions : Nil
Parution : août 2011













Dans cet essai sociologique Linda Lê va traiter un sujet encore incompris : les femmes qui ne veulent pas d'enfants. Pour ce faire elle adresse à l'enfant qu'elle n'aura pas, une lettre dans laquelle elle va lui parler ouvertement, lui expliquer comment elle voit les choses et pourquoi elle fait ce choix de ne pas avoir d'enfant.

Notre société est faite ainsi la femme est pré-destinée depuis la nuit des temps à mettre des enfants au monde et à tenir son rôle, mais voilà nous sommes en 2016  et les femmes ont pris leur indépendance depuis un moment déjà, elles sont libres de vivre comme elles le souhaitent et donc de refuser de rentrer dans un moule et de faire leur vie en fonction de critères déjà établis n'en déplaise aux personnes qui ne comprennent pas.

Cependant ce choix reste tabou et ne pas suivre le schéma classique, c'est prendre le risque d'être incompris, c'est le problème que Linda Lê expose lorsque son conjoint décide de faire des pieds et mains pour la faire changer d'avis. Elle va alors entendre qu'elle a "tord de persister à ne pas se perpétuer", que "la maternité est la condition première de la complétude d'une femme"... Des arguments rétrogrades devant lesquels elle ne pliera pas et va au contraire s'insurger.  Linda Lê va aussi parler de ses rapports conflictuels avec ses parents et plus particulièrement avec sa mère qui a eu un comportement  désastreux. 

C'est la première fois que je lis un livre comme celui-ci et j'en suis ravie, Linda Lê nous emmène vers une réflexion détonante sur le choix de la maternité et sur le fait que toutes les femmes ne ressentent pas forcément le besoin de materner, j'ai apprécié les arguments mis en avant, j'en partage même certains. Je le conseille absolument, à mettre entre toutes les mains.

4 commentaires:

  1. Je suis tellement ravie que tu aies déjà lu ce livre.
    Et waouh on sent que cet essai t'a plu. Qu'il a réveillé en toi certaines choses, cela m'a fait pareil.
    Ta chronique est super. Bravo tu as su synthétiser les paroles de Linda Lê.
    Et je suis d'accord avec toi c'est à mettre entre toutes les mains afin que cessent les critiques.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette belle découverte !! :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre pourrait bien me plaire. en tout cas, ton avis m'intrigue énormément! Merci pour cette chronique. =)

    RépondreSupprimer
  4. Il faut que je lise ce livre, je pense qu'il va faire écho ... !

    RépondreSupprimer