jeudi 26 mai 2016

Mon père, ce collabo : La vie d'un collaborateur Belge racontée par son fils

Auteur : Jean Buvens
 Editions : Jourdan
Parution :  Mai 2016




Je remercie les Editions Jourdan pour l'envoi de ce livre








Jean Buvens a 10 ans, en 1944, lorsqu'il comprend peu à peu le rôle de ses parents pendant la Seconde Guerre mondiale : sa mère parcourt les rues de Bruxelles à la recherche de noms juifs sur les sonnettes, son père revient les soirs de rafles, les bras remplis de jouets d'enfants. Chauffeur pour la Gestapo, son père aidera les nazis en tant que dénonciateur mais, une fois leur pion devenu inutile, les Allemands n'hésiteront pas à l'exiler dans une cave en Allemagne, lui et sa famille. Jean, petit garçon, observe les actions de ses parents, perplexe, en tentant tant bien que mal de discerner leurs actes corrects de ceux, honteux, bien plus nombreux.


Tous les témoignages concernant la seconde guerre mondiale m'intéressent,  celui-ci c'est le titre qui m'a interpellée. On a souvent pu lire des témoignages de victimes de cette triste période mais il est rare de voir les témoignages d'enfants de bourreaux, eux aussi victimes de la bêtise humaine.

 Jean Buvens nous livre son témoignage en tant que fils de collabo, son enfance 
qui fût pénible, sombre et solitaire avec des parents souvent obligés de fuir à cause de leurs activités immorales. Comment se construire dans une ambiance aussi malsaine ? Quelles sont les répercussions d'un début de vie aussi chaotique? L'auteur fait appel à ses souvenirs pour nous raconter cette période qui a marqué sa vie et qui le poursuit encore plus de 70 ans plus tard.

Forcément comme vous pouvez vous en douter, c'est un témoignage fort, qui retourne les tripes et qui nous fait aussi nous poser mille et une questions, et plus particulièrement  celle-ci : comment ces "gens" ont-ils fait pour continuer à vivre en ayant sur la conscience d'avoir jeté des personnes innocentes dans la gueule du loup, tout en s'étant accaparé parfois leurs biens sans scrupule? Comment peut-on rejeter son enfant à ce point et lui faire vivre un calvaire? Malheureusement aucune explication possible devant l’insensé..

Ce témoignage nous démontre toute l'horreur d'être le fils de deux êtres monstrueux et de porter à vie la culpabilité de leurs actes. Jean Buvens prouve parfaitement que malgré les séquelles, il n'a jamais dérapé, est resté droit dans sa vie et a tenu son rôle de père comme il se doit. Cet homme est un bel exemple pour nous tous, il a le courage que ses parents n'ont pas eu en exprimant, à travers ce livre, ses plus sincères regrets pour l'irréparable commis par ses géniteurs, c'est d'autant plus beau lorsque l'on sait qu'il n'est en rien coupable...

5 commentaires:

  1. Un témoignage qui m'a l'air très intéressant ! Je note.

    RépondreSupprimer
  2. Ce doit être un témoignage vraiment poignant ..!

    RépondreSupprimer
  3. Comme tout ce qui touche à la SGM, ça m'intéresse.
    ps : Ils sont beaux tes marques ta page ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je note ce livre.
    C'est vrai qu'il faut avoir du courage pour raconter ce que ses propres parents ont osé faire.
    Merci pour ton avis.
    Je sens que ce livre va me prendre aux tripes aussi.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Moi qui aime toujours en lire plus sur cette époque, je note ! Merci pour la découverte car cela doit être poignant.

    RépondreSupprimer