mardi 24 mai 2016

Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un)

Auteur :Francis Dannemark
 Editions : Pocket
Parution :  Août 2014













Paul a cinquante-six ans. Il vient de perdre sa mère. À son enterrement, il rencontre la soeur de celle-ci pour la première fois. Il ne connaît d’elle que son prénom, Alice. À soixante-treize ans, sa tante ne lui apparaît pas comme une vieille dame. Elle est séduisante, un peu mystérieuse et, surtout, pleine de vie et de fraîcheur. Elle invite son neveu à venir la voir à son hôtel et là, en face à face, elle va lui raconter son incroyable existence. 


La vie d'Alice est à la fois épatante et tragique, par huit fois elle a connu le veuvage et pourtant elle a toujours réussi à se raccrocher à la vie. Dans ce récit on ne croise pas la tristesse, tout simplement Alice raconte à son neveu  ce qu'a été sa vie, ses maris tous différents mais qui ont eu la même destinée funeste, elle ne rentre pas dans les détails et dit juste ce qu'il faut puis elle confie à Paul une mission : retrouver un homme qu'elle a connu par le passé.

Cette histoire est incroyablement étonnante parce qu'au lieu de pleurer sur son sort  malgré tous ses malheurs Alice ne fait référence qu'aux beaux souvenirs et aux belles personnes qu'ont été ses maris, de ce fait on ne tombe pas dans la pitié. Cette femme  a eu une vie chaotique, on pourrait même croire qu'elle est affublée d'une terrible malédiction... et pourtant elle transpire de douceur et de gentillesse.

En ce qui concerne l'organisation du livre, après la rencontre entre Paul et Alice, chaque chapitre est dédié à l'un des défunts maris, Alice y parle successivement  de leurs rencontres, de l'histoire qu'elle a vécue avec chacun d'eux et ensuite les décès. J'ai beaucoup aimé cette organisation qui je pense était la meilleure pour pouvoir connaitre ces personnes importantes dans la vie d'Alice sans que ce soit trop long.

Et puis il y'a cette fin, que l'on n'attend pas du tout, dès le départ on sait qu'il s'est passé quelque chose pour qu'Alice ne soit pas revenue voir sa famille depuis tant de temps, on découvre à la fin ce secret profondément enfoui et puis on comprend tout..

La seule chose que je reproche à ce livre est la présence des phrases en anglais lorsque Alice a du mal à parler en Français, personnellement n'étant pas une spécialiste de cette languej'ai parfois eu du mal à saisir leurs sens, une traduction aurait donc été la bienvenue.

En conclusion la vie d'Alice est terrible mais sa façon d'en parler est tellement belle, que l'on prend plaisir à dévorer cette histoire, on s'y attache même <3

6 commentaires:

  1. Coucou
    Waouhhh quel bel avis.
    Je suis ravie de lire que tu l'as apprécié autant que moi.
    Je n'avais pas pensé que les phrases anglaises puissent gêner oups.
    En tout cas nos chroniques dé rejoignent.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Complètement d'accord avec ton avis, comme tu le sais :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Comme je suis heureux de voir qu'Alice s'est fait une nouvelle amie :-) Merci! Ayant passé de beaux moments en sa compagnie, peut-être aurez-vous envie de faire la connaissance des trois étonnantes vieilles dames de "La route des coquelicots", de Biefnot-Dannemark (http://www.francisdannemark.be/biefnot-dannemark/) ? Très cordialement. Francis Dannemark

    RépondreSupprimer
  4. Pas plus que cela intéressé, de mon côté. Par contre, je suis contente de voir qu'il t'aie plu :)

    RépondreSupprimer
  5. Cette histoire doit être sympa, déjà la couverture m'attire et le titre à rallonge aussi. 8 mariages ! OH !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup le titre de ce livre! Beaucoup moins le résumé, mais ton avis me donne envie! En gros: je ne sais pas si j'ai envie de le lire ou non! xD Bravo, tu as réussi à me vendre un livre qui ne me tentait pas! Du coup, je ne pense pas me ruer dessus, mais si je le croise (en occasion, ou avec une offre), je me laisserai peut-être tenter. =)

    RépondreSupprimer