jeudi 3 mars 2016

Les séparées

Auteur :  Kéthévane Davrichewy
 Editions : 10/18
Parution :  Janvier 2012














Quand s'ouvre le roman, le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l'enfance ne se quittaient pas se sont perdues. Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement, au fil des réflexions et des souvenirs, de comprendre la raison de cette rupture amicale, que réactivent d'autres chagrins. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice. Tissant en une double trame les décennies écoulées, les voix des deux jeunes femmes déroulent le fil de leur histoire. 


J'ai lu cet e-book pour le challenge Pari tenu lancé par Hylyrio du blog Lire sous la lune.  Un de mes objectifs  est de lire au moins un e-book par mois, c'est donc chose faite pour le mois de février.

Les séparées un tout petit roman contemporain mettant en avant une histoire d'amitié perdue entre deux femmes. Alice et Cécile ont vu leur amitié fusionnelle s'éteindre avec le temps pour de multiples raisons,  nous allons les retrouver toutes les deux se posant mille et une questions, chacune de leur côté, chacune de leur manière elles vont  exposer leur point de vue et essayer de comprendre cette rupture amicale.

L'histoire en elle même est vraiment belle, on découvre deux femmes fortement liées l'une à l'autre malgré cette coupure mais on découvre aussi que cette amitié est parsemée de jalousie, de trahison. L’alternance des points de vue nous permet de cerner le caractère de chaque personnages en profondeur et donc de mieux comprendre pourquoi aujourd'hui elles se détestent, alors qu'hier elles étaient tout l'une pour l'autre. Des années Mittérand à nos jours elles nous transportent au gré de leurs souvenirs tout en confiant  les secrets inavoués, ces choses si bien cachées qui ont fini par ronger ce lien si fort.

Ce roman a la qualité de mettre en avant un thème fort connu de tous, l'amitié dans toute sa splendeur, la véritable amitié celle qui lie les gens, celle qui peut  décevoir et rester en suspend ou complètement s'oublier. Mais ce roman a aussi le gros défaut de manquer cruellement  de structure, un gros point noir qui peut vite faire perdre tout repère au lecteur. Je n'ai pas non plus adhéré à la fin qui se termine bien trop vite à mon goût, c'est une fin facile alors qu'il y'aurait eu encore tant de choses à dire...

J'ai beaucoup apprécié cette histoire d'amitié même si le fait qu'elle manque de structure m'a parfois dérangée en effet passer du présent au passé et vice versa c'est bien mais lorsque l'on ne s'y attend pas, c'est vraiment désagréable ! La fin m'a également laissé sur ma faim, je ressorts donc de ce roman avec un avis mitigé.

3 commentaires:

  1. Le résumé était tentant mais ta chronique freine un peu ma curiosité. Je le lirais à l'occasion peut être...

    RépondreSupprimer
  2. Je note quand même car le sujet me parle beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. Ta chronique me freine un peu, mêle si jalousie en général les histoires mettant l'amitié en avant. J'ai un peu peur de trouver le tout un peu trop convenu.

    RépondreSupprimer