lundi 28 mars 2016

Le voile de la peur

Auteur :  Samia Shariff
 Editions : Retrouvées
Parution :  Mars 2013














Née en Algérie dans une riche famille musulmane pour qui la naissance d'une fille est une véritable malédiction, totalement dominée par son père, Samia se retrouve mariée de force à seize ans. Son époux la viole, la roue de coups, menace de la brûler vive. Elle mettra au monde six enfants dans cette atmosphère saturée de chantage et de peur. Afin de soustraire sa progéniture, surtout ses deux filles, à cette culture de soumission, Samia Shariff traversera frontière sur frontière, au gré des centres d'hébergement et de difficultés de toutes sortes, pour trouver enfin un havre de paix en France, puis au Canada. 


 Il est toujours important de se tenir informé de ce qui se passe dans le monde et de notamment connaître la condition des femmes dans les pays Orientaux  pour ce faire les témoignages sont parfaits. Ils représentent une mine d'informations non négligeables qu'il est intéressant de découvrir.

Le témoignage de Samia Shariff fait froid dans le dos, malmenée depuis  toute petite parce que c'est une fille, sa vie ne sera qu'une succession de maltraitance en tout genre. Parce que sa famille est intégriste, elle ne connaîtra que la violence, de la part de ses parents et ensuite de la part de celui qui deviendra son mari après un mariage forcé. Brimades, coups, insultes elle mettra des années à échapper  à la tyrannie en revenant en France avec ses enfants mais au vue des problèmes d'intégration elle migrera au Canada.

Que dire à part que ce témoignage est rempli de souffrances, que ça fait mal au coeur de voir encore des femmes dans le monde se faire maltraiter sous le prétexte de la "religion". Jusqu'à la dernière page on est pris dans l'angoisse, on espère qu'une chose qu'elle et ses enfants s'en sortent, et dans les dernières pages on souffle de soulagement pour eux, la liberté est enfin là. Le témoignage de Samia Shariff est représentatif  de ce que vivent les femmes dans les pays Orientaux, parce qu'elles ont eu le malheur d'être des filles et non des garçons  à la naissance, mais il représente aussi la condition des femmes dans un pays où l'intégrisme règne et où leur liberté n'existe pas. L'auteure a sorti un autre livre pour  parler de sa vie d'après, "Les femmes de la honte" je le lirai bien volontiers ainsi que celui de sa fille aîné Norah Shariff "les secrets de Norah.


2 commentaires:

  1. C'est très intéressant comme sujet !

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas mon genre de lectures, je ne lis que très peu de témoignages :)
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer