dimanche 27 décembre 2015

Le palais des ombres

Auteur : Maxence Fermine
 Editions : Michel Lafon
            Parution :  Octobre 2014














Paris, dans les années 1960. Nathan Thanner, trentenaire taciturne et discret qui ne vit que pour ses marionnettes confectionnées dans le secret de sa boutique, voit sa vie bouleversée par une lettre de son père auquel il ne parle plus depuis vingt ans. Cet ex-romancier à succès, dont la rumeur veut qu'il soit devenu fou, lui annonce son décès et l'héritage qu'il lui lègue : l'énigmatique maison où il vivait reclus, Le Palais des Ombres. Mais, même dans la mort, Hugo Thanner reste un être fuyant et mystérieux, à l'image de cette demeure diabolique qui semble se jouer de Nathan. Commence alors pour le jeune homme un inquiétant jeu de pistes dont l'issue pourrait le changer à jamais..



Le palais des ombres, un livre qui m'a tout de suite intriguée de par son résumé qui promet une ambiance glauque avec une histoire bien inquiétante.

La maison et le père de Nathan sont deux grands points forts de l'histoire qui nous emportent dès la première page.  Une maison et un propriétaire énigmatiques au départ on peut  se dire que l'un ne va pas sans l'autre mais plus on avance dans l'histoire et plus on se rend compte que leurs histoires sont bien plus profondes et liées d'une façon  plutôt étranges.

 Nathan voit sa vie bouleversée par un héritage qui pour lui n'a ni queue ni tête puisqu'il doit respecter des clauses très étranges comme par exemple attendre 10 années pour revendre la maison et retrouver un manuscrit. Quand il accepte il est loin de se douter qu'il se met dans une galère sans nom, va commencer d'étranges rencontres, l'ombre d'un homme qui va le suivre partout et surtout la découverte de la fameuse maison que l'on dit hantée.

Sachez que lorsque l'on commence cette histoire, nous rentrons au sein d'un jeu de piste géant dans lequel aucun indice ne doit être mis de côté et croyez-moi la cadence est rude et la patience est de mise. L'auteur instaure une véritable ambiance oppressante et fait tourner ses lecteurs en bourrique comme il le fait avec Nathan, celui-ci a beau aller à droite et à gauche, retourner toutes les possibilités dans sa tête en se démenant comme un beau diable, rien n'y fait jusqu'au bout nous sommes tenu(e)s en haleine.

Au cours du récit plusieurs personnages plus ou moins bizarres font leur  entrées comme par exemple Justin Balmat l'éditeur du père de Nathan, un homme sûr de lui prêt à tout pour que Nathan retrouve le fameux manuscrit afin qu'il le fasse éditer  et qu'il soit rembourser de la somme qui avait été avancée, la tension entre les deux hommes est telle qu'on ne sait pas comment va finir cette histoire, (à part quand on finit le livre :p ) c'est le genre de relation tellement tendue qui m'a fait penser à un funambule en train de marcher sur son fil, vous voyez le genre?
Par contre, Je ne suis pas fan des histoires avec trop de personnages et pour le coup à mon goût il y'en avait un chouilla trop parce que je n'ai pas retenu certains d'entres eux, juste les principaux mais je me suis vue parfois revenir en arrière pour vérifier qui était qui.

Le dénouement quant à lui fait l'effet d'un feu d'artifice, juste splendide tout ce à quoi on ne s'attend pas finalement on l'a  et on s'aperçoit qu'en fait derrière tous ces mystères se cache de véritables secrets empoissonnés qui remontent à des années et des années.

Je suis vraiment satisfaite et surprise par cette lecture, je ne m'attendais à rien et au final je referme ce livre et j'ai tout ce que je souhaite dans un bon livre, du suspense, une ecriture fluide, une imagination incroyable, une intrigue qui tient la route du début à la fin et qui en plus nous mène en bateau, j'aime j'adore j'adhère ! Sans aucun doute, je vous le conseille !





3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas le livre. Par contre entre le résumé et ton avis tu m'as vraiment donné envie de le lire !!
    Je note donc le titre et j'espère pouvoir le lire un jour.

    Sinon pour les chair de poule je suis contente que mes chroniques te donnent envie d'en relire, ça me fait très plaisir !!
    Moi aussi j'aime beaucoup Halloween mais je trouve cela dommage qu'en France cela ne soit pas aussi répandu qu'au USA...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hésité à prendre ce livre lors des deux dernières ventes privées Michel Lafon... Ton avis me fait regretter de pas l'avoir pris. Bon c'est décidé, s'il apparait une troisième fois en vente privée, cette fois, je n'hésiterai pas! =)

    RépondreSupprimer