mercredi 28 octobre 2015

Délivrances

Auteur : Toni Morrison
      Traductrice: Christine Laferrière       Editions : Christian Bourgois 
                Partution : Août 2015
 Pages : 197











Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge - à autrui ou à elle-même - et du fardeau de l'humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l'avenir avec sérénité.


Quelle surprise lorsque j'ai su que j'allais pouvoir découvrir l'écriture de Toni Morrison dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2015. Un grand merci à Priceminister et aussi  à la maison d'édition  Christian Bourgois.

Délivrances est le genre de roman qui nous donne le ton dès les premières pages et dès les premières pages on devine  la présence d'une histoire qui ne laisse pas indifférent celui qui la lit.

Lula Ann alias Bride est une petite fille, née d'une mère noire mais avec une peau assez claire pour se faire passer pour une blanche et d'un père ayant une peau également très claire. A cause de  l'incompréhension de ses parents devant sa couleur de peau, Lula Ann va vivre un calvaire, d'abord rejetée par son père qui a quitté le domicile, elle va être rejetée par sa mère qui a honte d'elle à tel point qu'elle lui demande de l'appeler Sweetness au lieu de Maman, et qu'elle fera tout pour éviter le moindre contact physique avec sa fille quitte à la rendre malheureuse. Jusqu'au jour où pour faire plaisir à sa mère Lula Ann va  accuser à tort  une personne et de là, commence pour elle la descente aux enfers parce que si cela a permis à la mère et à la fille de renouer un infime lien, Lula Ann va traîner ce fardeau  jusqu'à ce qu'elle soit adulte.

L'histoire de Lula ann est la base de ce roman composé d'un choeur de personnes qui ont/ont eu affaire à elle de près ou de loin. Ces personnes ont presque toutes en commun le fait d'être ou d'avoir été torturées par la vie, que cela soit à cause de maltraitance, de mensonge ou de fardeau trop lourd à porter. J'ai beaucoup aimé ce système de narration qui est à la base ce que je préfère dans un roman contemporain, un bon point de plus ! 
L'histoire est découpée en quatre parties et ce malgré qu'elle fasse moins de 200 pages encore un bon point parce que ça permet d'avoir une bonne structure, ce qui est fortement nécessaire dans cette histoire qui a le défaut  d'être désorganisée notamment pour les deux dernières parties où j'ai eu tendance à perdre le fil de l'histoire.

En fermant ce livre, je me dis que Toni Morrison est vraiment la reine du contemporain. Son écriture est tout simplement exquise, et se déguste lentement mais sûrement, elle dépeint avec justesse et sans concession le portrait de  ses personnages, et nous conduit vers une  réflexion à propos des conséquences des traumatismes sur une vie mais aussi des biens faits de la délivrance de ceux-ci lorsqu'ils sont révélés au grand jour.

Toni Morrison, une valeur sûre ! 


10 commentaires:

  1. Un très beau roman, j'ai déjà hâte que paraisse le prochain! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'ai hâte de me plonger dans ses anciens romans surtout Beloved qui me fait de l'oeil ^^

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu celui-là (malgré que j'aime beaucoup l'auteure !) mais il faut apparemment que je rattrape mon retard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui oui oui et ouiiiii absolument ^^

      Supprimer
  3. Déjà lu ton livre pour les mrl15 ? perso je pense m'y mettre courant novembre
    De cette auteure j'ai "home" dans ma wishlist et j'espère un jour pouvoir lire un de ses romans =) (peut-être celui-ci quand il sera en poche)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui comme tu peux le voir il me faisait tellement de l'oeil que voilà ^^ Mais c'est vrai qu'on a le temps les organisateurs ont vu large dans le temps^^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ca ne m'étonne pas il est tellement génial

      Supprimer
  5. Eh bien le vilain petit canard, c'est moi !!! Je n'ai pas du tout aimé... Voilà, c'est dit !
    Je n'ai pas été sensible à la plume de l'auteure sur ce coup là... Malgré les sujets grave, les difficultés auxquels les personnages principaux sont confrontés, j'ai trouvé tout cela bien monotone. Je suis étonnée car "Délivrances" n'a pas éveillé bcp d'émotions en moi... Bref un vrai flop ! Je devais certainement attendre trop de ce livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben mince alors non non ca va pas du tout là ^^
      C'est dommage :/

      Supprimer