dimanche 13 septembre 2015

Pardonnable Impardonnable

Auteur : Valérie TONG CUONG

                                                 
                  Editions :  Jc Lattès

                Parution : Janvier 2015
 Pages : 300
Prix : 19 €






Un après-midi d'été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L'ivresse de la descente, un virage, et c'est la chute.
Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d'histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n'est innocent.



Valérie Tong Cuong, une auteure que j'avais découverte  avec un de ses romans intitulé L'atelier des miracles, une belle découverte puisqu’à ce jour il fait partie de mes livres préférés, et ayant  découvert d'autres romans de l'auteur qui m'ont tout aussi charmée je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle pépite !

Pardonnable, impardonnable, c'est un roman qui porte la voie de plusieurs personnages proches de Milo : Céleste sa mère, Lino son père, Jeanne sa grand-mère et Marguerite sa tante adorée. Tour à tour chaque personnage va prendre la parole pour nous parler de l'accident, mais surtout du passé et de cette plaie béante que représente cette famille.
Composé de cinq parties : la colère, la haine, la vengeance,l'amertume et enfin le pardon ce roman nous transporte au coeur d'un drame familial, d'une famille noyée par des années de lourds secrets, de mensonges, de trahisons il aura fallu ce  terrible accident pour que celle-ci perde pied et fasse remonter à la surface toutes ces erreurs commises.

Aussi bizarre que cela puisse paraître,  Milo ne représente qu'une infime partie de l'histoire et même si on peut suivre régulièrement son évolution après le drame, les 3/4 du roman sont destinés aux autres personnages et à leurs secrets et mensonges déterrés. 

Au fil des pages, nous apprenons d'où sort ce titre mystérieux, pardonnable, impardonnable 2 mots évoquant un jeu entre Milo et sa tante Marguerite effondrée par l'accident puisque Milo représente tout pour elle. On ne peut s'empêcher d'avoir de l'empathie pour ce personnage rejeté par sa mère, maltraité par la vie qui au final n'est pas si mauvais que ça. J'ai par contre détesté le personnage de Jeanne beaucoup trop égoïste et un brin manipulatrice, qui même devant le malheur est prête à continuer d'envenimer une situation déjà laborieuse.

Encore une fois Valérie Tong Cuong nous offre, un roman  avec des personnages torturés, décrits avec justesse sans trop en faire, j'aime son écriture pleine d'humanité, touchante, qui se dévore en quelques heures. Comme d'habitude j'aime, j'adore j'adhère et j'ai hâte de renouveler l'expérience avec un autre de ses romans.


4 commentaires:

  1. Il faut absolument que je le lise, toutes les chroniques sont positives ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je meurs d'envie de le lire, il est dans ma wishlist :)
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  3. Cela fait un moment que j'ai envie de découvrir cette auteure, peut être que je vais me lancer avec celui-ci. Ton avis m'a convaincu !

    RépondreSupprimer