samedi 8 août 2015

Thérapie

Auteur : Sebastian FITZEK
Traducteur : Pascal ROZAT
                           Editions : Le Livre de Poche

                  Parution : Novembre  2009
 Pages :311
Prix : 6.60€












Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît. Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d'un mal étrange et qui s'évanouit sans laisser de traces... Le psychiatre n'a dès lors plus qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.


Je me suis laissée tenter par hasard, par ce résumé prometteur et autant vous dire que je suis ravie par ce thriller psychologique au top, sensationnel... et j'en passe.

Alors que Joséphine 12 ans, atteinte d'une maladie indécelable, disparaît, son père Viktor Larenz, un psychiatre renommé va faire des pieds et des mains pour retrouver sa fille en vain. 4 ans plus tard il décide de partir "faire son deuil" sur une île et arrivé là bas,  il va faire la rencontre d'une certaine Anna Spiegel, une romancière qui prétend être atteinte de schizophrénie, et prétend voir les personnages de ses romans prendre vie . Lorsque celle-ci lui parle de la dernière héroïne de son roman, "Charlotte", dont elle n'a jamais réussi à finir l'histoire, et qui ressemble fortement à Joséphine, Viktor va accepter de prendre Anna comme patiente afin d'avoir le plus de détails possibles, à ses risques et périls...

Spectaculaire, c'est le premier mot qui m'est venu en finissant ce roman, de la première page à la dernière l'auteur à l'art et la manière pour nous tenir en haleine, avec  des rebondissements du tonnerre  et une intrigue puissante. Un puzzle, voilà ce qu'est ce roman, plus on avance et plus, on a de pièces jusqu'à ce que le puzzle soit terminé, d'un seul coup sans crier gare. Cela s'arrête tellement brusquement que la fin est dérangeante selon moi, personnellement je ne m'attendais pas à ça, quelques pages en  plus n'auraient pas été de refus, bien au contraire, cela aurait permis d'approfondir  la fin de l'intrigue et notamment le personnage  d'Isabel, la mère de Joséphine que l'on ne croise qu'à la fin.

Au fil des pages on se rend compte que plusieurs pathologies psychiatriques sont mêlées à cette histoire on a du mal à faire la différence entre le vrai et le faux, ceci n'est pas un défaut, c'est certainement une technique de l'auteur pour retenir l'attention de ses lecteurs au maximum, et pour le coup c'est gagner, la pression est là du début jusqu'à la fin elle ne nous quitte plus même après avoir fermé le livre.

Un excellent thriller comme je les aime,  je me suis régalée de a à z. Si vous aussi vous êtes friands de ce genre d'intrigue pour laquelle il vous est difficile de lâcher  votre bouquin alors je vous le conseille fortement ! 

8 commentaires:

  1. Je garde un bon souvenir de ce thriller qui m'avait accompagné durant le trajet de mes vacances, il y a deux ou trois ans ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m’étonnes^^ il vaut le détour on ne peut que garder un bon souvenir :)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce thriller ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PAL, il faut vraiment que je le lise ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui absolument il est terrible et te retournes le cerveau ^^

      Supprimer
  4. Aaaah tu viens de piquer ma curiosité !

    RépondreSupprimer
  5. Je crois être la seule à ne pas avoir accroché... L'auteur m'a complètement perdue et j'ai lâché l'affaire !

    RépondreSupprimer