samedi 4 juillet 2015

L'enfant de Noé

Auteur : Eric-Emmanuel SCHMITT
                  Editions : Le Livre de Poche

                  Parution : janvier 2008
 Pages :120
Prix : 5 €














" - Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d'être chrétien, et moi je ferai semblant d'être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ? - Juré. " 1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, un homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ? 


J'ai découvert Eric-Emmanuel Schmitt à travers  un de ses romans bien connu : Oscar et la dame rose l'ayant beaucoup apprécié c'est avec plaisir que j'ai découvert un autre de ses romans.


 Plongé au cœur de la 2nde guerre mondiale, Joseph est un petit garçon Juif et pour cela  il risque la mort. En apprenant  que des rafles auront lieu prochainement dans le quartier, ses parents décident de le mettre à l'abri, c'est comme ça que va se produire la rencontre entre lui et le Père Pons, chargé de mettre des enfants à l'abri des nazis avec l'aide de Madame Marcelle, dans la villa. 



Un roman court,  qui va droit au but, nous épargnant ainsi certains éléments inutiles. Eric-Emmanuel Schmitt, explore plusieurs sujets dont le principal étant la religion, aborder de façon simple, sans prise de tête. 



 Le fait que le narrateur de ce livre soit Joseph apporte une fraîcheur certaine au dialogue. Joseph est un enfant de 7 ans et comme tout enfant de cet âge il est curieux et cherche constamment en savoir toujours plus. La relation tissée avec le Père Pons est vraiment belle, en plus d'être  un Juste et de sauver des vies, il  apprend à Joseph l'importance de la transmission,  tel Noé il collectionne des choses afin qu'elles ne se perdent pas, pour pouvoir les transmettre à son tour.



Un roman que j'ai beaucoup apprécié,  encore une fois je ne suis pas déçue par la plume de l'auteur qui se veut fluide et efficace, pour amener ses lecteurs devant des sujets de réflexion importants de façon simple et à portée de tous.


6 commentaires:

  1. Le thème ne m'attire pas forcément plus que ça, mais comme j'aime beaucoup la plume d'Eric-Emmanuel Schmitt il se pourrait que je tente malgré tout =)

    RépondreSupprimer
  2. Un livre que j'ai très envie de lire depuis que j'ai lu "Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus" qui fait parti de la saga "le cycle de l'invisible" !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en faisant des recherches j'ai appris que ce livre faisait parti du cycle des invisibles, du coup je me pencherai sûrement vers les romans qui en font parti

      Supprimer