mardi 31 mars 2015

Interdit


Auteur : Karine TUIL
                  Editions : Le livre de poche
                    2ème Parution : Août 2014
 Pages :139
   Prix : 5.60
















Je m'appelle Saül Weissmann mais ne vous fiez pas à mon nom qui n'est pas juif, en dépit des apparences. J'ai été, pendant soixante-dix ans, un imposteur pour les autres et pour moi-même ". 
Ainsi commence la confession du narrateur, un vieux survivant d'Auschwitz qui apprend de la bouche d'un rabbin qu'il n'est pas juif selon la loi de Moïse. 


Interdit, c'est l'histoire chaotique de Saül Weissman, 70 ans, juif jusqu'au jour où il décide de se marier avec Simone. Arrivés devant le Rabbin celui-ci annonce à Saül, qu'il n'est pas  Juif et pour cause en l'absence de l'acte de mariage  religieux de ses parents attestant de leur Judéité, Saül n'est pas reconnu selon la loi de Moïse comme étant Juif. Commence alors  pour lui un long chemin en quête de son identité en solitaire...

Dans ce livre où la religion fait partie intégrante de l'histoire, Karine Tuil nous présente un personnage haut en couleur, ainsi qu'un sujet lourd traité de façon simple  avec un style léger, subtil sans oublier un trait d'humour noir dérivant souvent sur de l'ironie. L'auteur nous décrit particulièrement bien le cheminement de cet homme qui après avoir été interdit de pratiquer son métier aux barreaux, été déporté dans un camp de concentration sous prétexte de sa religion,  se voit interdit de mariage. Une vie d'interdiction qui ne nous laisse pas sans réflexion vis à vis de la religion, et de la vie tout simplement. 
Le portrait de Simone dressé par le narrateur est tout simplement extra, ça vaut le détour et rien que de l'imaginer, ça envoie du rêve (ou pas :p ).

Cela a été un plaisir de découvrir ce livre, d'ailleurs je pense retenter plus souvent cette expérience, ça me donnera l'occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles maisons d'éditions, des nouvelles histoires ect.. !

7 commentaires:

  1. J'ai honte de le dire, mais ce genre d'intrigue autour de la religion et de la déportation ne me tente pas du tout =( C'est certainement une erreur car ce livre à l'air intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends la religion c'est assez spécial comme sujet et ça ne peut pas plaire à tout le monde, ceci dit oui tu loupes un truc :p

      Supprimer
  2. Hou Hou, des moments difficiles de notre histoire, l'approche est intéressante, ta chronique est bien ficelée, c'est vendu le p'tit duc va le lire. Merci à toi pour cette découverte, @bientôt, Grybouille du "Léa Touch Book".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de voir que ce livre te tente, j'ai donc hâte d'avoir ton avis lorsque tu l'auras lu :)

      Supprimer
  3. Ca a l'air d'être un livre assez poignant... Je me laisserai bien tenter à l'occasion ;-).
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de le terminer !!! J'avais eu la chance de pouvoir lire L'insouciance de cette même auteur pour le Prix Landerneau ! Et L'insouciance avait été un énorme coup de coeur, tellement que je n'arrêtais pas de twitter à l'auteur, rencontrée lors de ce prix. Du coup, j'ai acheté une grande partie de ses livres et celui-ci, sur le thème de la judéité et de la deuxième guerre mondiale m'a aussi beaucoup plus, ce n'est pas un coup de coeur mais c'est un beau roman ! :)

    RépondreSupprimer