vendredi 30 janvier 2015

Marion 13 ans pour toujours

Auteur : Nora FRAISSE
                  Editions : Calmann-lévy
                    Parution : Janvier 2015
 Pages : 192
   Prix :  16.50 €














« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.
Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.
J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.
J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.
J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.
J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

Ce témoignage est l'une des sorties que  j'attendais le plus en ce mois de janvier... mais je ne suis pas enjouée comme n'importe quelle autre sortie non... parce qu'un témoignage comme celui-ci ne devrait pas exister, comment une jeune fille de 13 ans peut mettre fin à sa vie  à cause d'inconscients, de monstres qui ne connaissent rien de la vie, comment une autre personne peut se permettre d'en détruire une autre et entraîner la déchéance d'une famille entière? 

L'auteur de ce livre Nora Fraisse, la mère de Marion, se bât, témoigne, de l'horreur subit par sa fille aînée,  âgée seulement de 13 ans qui s'est donnée la mort, parce qu'elle ne supportait plus d'être persécutée, malmenée, au collège, sur les réseaux sociaux, par sms.
Nora Fraisse, nous livre son combat, pour rendre justice à Marion, mais aussi pour ne plus que cela se reproduise dans d'autres établissements.

Le harcèlement scolaire, est un grave sujet d'actualité, dont on entend  trop parler, un fléau qui détruit des vies, des familles! Au nom de quoi? la méchanceté gratuite, la cruauté sans limite, la torture psychologique..commit par des individus se croyant  au dessus de tout et de tout le monde, la faute à qui ? à l'éducation des parents, à l'éducation nationale qui ne protège pas assez ses élèves, qui préfère relativiser plutôt que de sanctionner sévèrement  et comme il se doit.

J'ai été horrifiée, effarée par la maltraitance que Marion a subit, horrifiée par ses enseignants et le proviseur qui ferment les yeux devant tant d'acharnement, est ce qu'ils pourraient survivre eux dans de telles conditions? Est ce qu'ils laisseraient leurs enfants supporter le quart de ce que cette gamine a enduré? Comment ne pas être en colère quand on lit, que le prof principal se permet de dire que la vie continue, comment peut-on parler comme ça lorsque l'on est censé être un pédagogue, responsable d'une classe ? et le comportement du proviseur ne vaut vraiment pas mieux, la bêtise des gens  qui  font circuler des rumeurs en plus de ce malheur est juste insupportable.

Nora Fraisse nous livre un témoignage, poignant,  bouleversant et criant de vérité parce que oui le harcèlement scolaire existe et est devenu un fléau qu'il faut éradiquer au plus vite, oui il n'y a pas assez de prévention faite dans les établissements, pas assez de mesures éducatives mises en place pour gérer des situations qui peuvent devenir catastrophiques et c'est en témoignant, en dénonçant comme cette mère le fait que les choses pourront bouger enfin !

18 commentaires:

  1. J'ai très envie de le lire, le sujet me touche, il a l'air poignant, c'est un témoignage qui se doit d'être lu je pense.

    RépondreSupprimer
  2. Je le lirai c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  3. un sujet cinglant j'ai hâte de le découvrir

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre a l'air vraiment très émouvant !

    RépondreSupprimer
  5. Quand je lis ou vois ce genre de choses, je me demande toujours comment les jeunes, qui se permettent de persécuter leurs camarades, vont réussir à vivre avec ça plus tard. Comment ils font pour ne pas se rendre compte du mal qu'ils font ?! Dans quelques années, quand ils auront pris du recul sur ce qu'ils ont fait, je me demande bien comment ils le vivront, s'ils arriveront à se regarder dans une glace. Même chose pour le corps enseignant, pour ceux qui ont vu le problème et ne l'ont pas pris au sérieux. Surtout quand ça va aussi loin... En tout cas, ce doit être un témoignage dur à lire. J'en ai des frissons rien qu'en lisant ta chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me pose les mêmes questions que toi et je me dis la même chose un jour ils redescendront sur terre et ce sera leur tour de payer ! : /

      Supprimer
  6. Je vie LA même. Chose. Ma fille subi depuis octobre du arcelement venant. De la totaliter des filles de sa classe j ai d abord. Discuter beaucoup avec ma fille de lui dire que je l aime je la soutien qu elle doit me parler qu on mene cette epreuve injuste ensemble elle ne doit plus avoir honte que ce sont ses detracteurs qui devraient avoir honte je suis intervenue dans sa classe en compagnie. De MMe la principale un dialogue a duré. 1h15entre eux et nous apres quoi c est en surveillance. Et je n ai pas fait intervenir le référent de parent d eleves du fait qu un enfant de parent d eleve est. Dans la classe de ma filleje l es defendu comme j ai pu avec un coeur de maman j ai quand meme tirer la sonnette. D alarme dans ce combat. EN tant. Que maman je me suis sentit seul et je sais que d autre enfants subissent la meme chose pourquoi demanderons. nous pas a un gendarme de faire de la prevention c est une suggestion. Une maman et sa fille dans la detresse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement il y'a beaucoup plus de harcèlement scolaire qu'on ne le pense, et je suis triste de voir dans quelle situation vous vous trouvez vous et votre fille, avez vous portez plainte? et avez vous écrit à l'inspecteur académique de votre département? il ne faut pas rester comme ca .. rapprochez vous d'association contre le harcèlement. j'espère que cette situation changera rapidement..

      Supprimer
    2. Detracteur... Je viens de lire ce livre et vous avez raison ce sont eux les détracteurs! Pas cette mère si triste et si en colère. Car oui le proviseur a oser la traiter de détractrice! Cest très bien de soutenir tas fille! Fait du bien que tu peux pour quelle se sente en sécurité au moins chez elle. Attention au réseaux sociaux, attention au téléphone portable, faire attention a chaque détail qui la toucherai! Cest un travail de longue haleine mais en général une fois au lycée tout ça cest fini! Je connai le harcèlement pour lavoir vécu, cest dur, et avoir le soutien de parents qui montre qui son fiers rend tres fort! Mais il faut aussi apprendre a votre fille a se défendre et surtout a se protéger, éviter Facebook, surtout interdire ask ou en tout cas toujours vérifier ce qui se poste dessus! Cest dur mais ce ne sont "que" 4 ans.
      Attention, 4 ans pour nous adultes cest long mais ça passe vite, pour eux ado 4 ans parai hyper long rien que 6 mois cest trop long! Ne pas minimiser les choses

      Supprimer
  7. Je connais beaucoup de monde qui ont été victime de harcèlement scolaire, j'ai déjà pris note de ce livre et il faut que je l'achète !

    RépondreSupprimer
  8. Il est dans ma PAL numérique, tu m'as donné envie de le lire très prochainement ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super j'ai hâte d'avoir ton avis !!

      Supprimer
    2. Je suis en train de le dire... Ce livre me bouleverse, me révolte. Comme tu le dis si bien, cela ne devrait pas exister :-(

      Supprimer