mardi 20 janvier 2015

Bird Box


Auteur : Josh MALERMAN
                  Editions : Calmann-lévy
                    Parution : Septembre 2014
 Pages : 384
   Prix : 20.90 €













La plupart des gens n’ont pas voulu y croire. Les incidents se passaient loin, sans témoins. Mais bientôt, la menace s’est rapprochée, a touché les voisins. Ensuite, Internet a cessé de fonctionner. La télévision et la radio se sont tues. Les téléphones ne sonnaient plus. Certains, barricadés derrière leurs portes et leurs fenêtres, espéraient pouvoir y échapper.

Depuis qu’ils sont nés, les enfants de Malorie n’ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l’abri du danger qui s’est abattu sur le monde. Elle a perdu des proches, a assisté à leur fin cruelle. On dit qu’un simple coup œil suffit pour perdre la raison, être pris d’une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger son petit garçon et sa petite fille. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l’extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés.
Arriveront-ils à bon port, guidés par leur seule ouïe et leur instinct ?


Une  lecture imprévue, qui se révèle être une lecture coup de cœur, ce n'est pas beau ça ? 2015 commence fort pour le moment je n'ai que de bonnes lectures, pourvu que ça dure.
Dès le début, nous nous retrouvons au coeur de l'histoire avec Malorie le personnage principal,ainsi que ses deux enfants vivant tous les trois, les yeux bandés, reclus dans une maison, jusqu'à leur départ en barque afin de se rendre dans un endroit sécurisé. Le récit est rythmé entre les flash- back de Malorie nous projetant au moment où les créatures (non définies) arrivent et entraînent l'extinction des humains, et leur voyage sur la rivière afin de se mettre en sécurité.
Wahou, quelle aventure! Dès le commencement du récit, l'angoisse et la peur m'ont submergé. Quelle terreur, de savoir que la seule issue des personnages est de renoncer à la vue s'ils veulent survivre. L'auteur joue avec les nerfs des lecteurs, déjà en ne définissant pas les créatures ce qui nous laisse dans l'inconnu le plus total et se rajoute à tout ça le fait de vivre dans le noir ce qui accentue incontestablement notre imagination, et notre peur.
Le style d'écriture est simple sans prise de tête, les chapitres sont relativement  courts ce qui donne une lecture fluide,  nous permettant d'avancer facilement dans l'histoire et de ne pas décrocher lorsque certains passages sont un peu plus longs notamment lors de certaines grandes descriptions.
J'ai mis un moment avant de m'attacher au personnage de Malorie qui au départ semble être une personne froide et distante, avec ses enfants dont elle n'attribue les prénoms qu'au tout dernier chapitre. En effet tout au long du livre, elle appelle ses enfants "fille" et "Garçon" ( mais là la question d'un problème de traduction peut être probable je pense), mais derrière tout ça se cache plein d'amour pour eux,  on comprends que finalement ce n'est pas pour leur faire du mal qu'elle les éduque sévèrement mais pour assurer leur survie.
Un très bon roman angoissant, à la limite de la torture psychologique, qui nous plonge directement au coeur de l'histoire sans faillir un seul instant !

15 commentaires:

  1. J'ai vraiment hâte de le sortir de ma pal ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ralala encore un roman qui me fait de l’œil depuis sa sortie mais je n'ai pas encore craqué... Mais je ne pense pas pouvoir résister encore longtemps avec des chroniques aussi enthousiastes que la tienne ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne résiste pas et tu ne le regretteras pas ^^

      Supprimer
  3. Il est sur ma wish, je l'attend en poche surtout ..

    RépondreSupprimer
  4. Il me tente depuis un bon moment, il va vraiment falloir que je le lise !
    ~Maya~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. n'hésite si tu en as l'occasion :)

      Supprimer
  5. Il me fait un peu peur lol.
    Vient vite ici je crois qu'une surprise t'attends ^^ http://les-chroniques-de-johanne.blogspot.fr/2015/01/concours-bloganniversaire-4.html

    RépondreSupprimer
  6. C'est pourtant bizarre, parce que ce n'est pas du tout le genre de livre vers lequel je me trouve d'habitude, mais celui ci me fait vraiment très très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas spécialement les livres de ce genre non plus et là on accroche mais à fond lol

      Supprimer
  7. Je sais pas toi mais moi ce qui m'a énormément angoissé c'est de savoir que tous les "amis" de Malorie allaient disparaitre puisqu'à l'instant t elle est seule avec ses enfants... On en apprend plein sur eux, on s'y attache mais on sait délibérément qu'ils vont disparaitre !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi c'est vraiment source d'angoisse permanente !!

      Supprimer
  8. J'ai eu un coup de coeur pour ce roman <3
    Cependant, j'avoue que j'aurais voulus que le "présent" soit plus mise en valeur...

    RépondreSupprimer
  9. Malorie m'a plutôt laissé indifférente mais j'ai pas mal accroché au petit groupe auquel elle appartient. La montée en tension est palpable du début jusqu'à la dernière ligne et la fin délibérément ouverte laisse penser à une suite ?? J'aimerai bien avoir des explications moi !! =)
    Dès que l'occasion de relire cet auteur se présente, je n'hésite pas une seconde !

    RépondreSupprimer